NoCopy.net

Kant: la conscience comme juge (explication de texte)

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Érasme, le libre arbitre. Explication de text ... Explication de texte : Extrait de l'Essai sur ... >>


Partager

Kant: la conscience comme juge (explication de texte)

Philosophie

Aperçu du corrigé : Kant: la conscience comme juge (explication de texte)



document rémunéré

Document transmis par : tavusca50323


Publié le : 29/8/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Kant: la conscience comme juge (explication de texte)
Zoom

Il nous reste à comprendre le problème du statut de ce juge à la fois interne (c’est la conscience qui se le représente, et qui, à l’occasion, peut ne plus s’en soucier) et externe (c’est la représentation d’une autre personne). Il peut sembler évident que nous pouvons confondre la voix de la conscience morale avec toutes sortes d’autres voix (celle de son parti, de la nation, de ses coutumes, voire de son propre intérêt). C’est ce qu’a bien vu Nietzsche : « vous pouvez écouter votre conscience de mille façons différentes. « Mais il n’a pas au préalable établi que nous avions affaire à une conscience morale agissant à partir d’une représentation d’une loi universelle et impérative comme l’impératif catégorique. C’est un peu le même débat qu’il y a entre les Juifs et Jésus : les Juifs obéissent formellement à Dieu, mais en réalité, ils obéissent à autre chose (des règles, une tradition, son propre peuple), tandis que Jésus, lorsqu’il dit qu’il faut aimer Dieu, et aimer son prochain comme soi-même, ne fait que procéder à la manière de Kant. Si l’impératif pratique (celui qui commande toutes nos actions : « Agis de telle sorte que tu traites l’humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en même temps comme une fin et jamais simplement comme un moyen «) ne peut pas être confondu avec différentes manières d’entendre sa propre conscience, c’est qu’il n’est pas un sentiment, mais une idée. Chaque homme peut trouver en sa raison l’Idée du devoir. La « preuve « historique, ce sont les persécuteurs qui ne peuvent plus se glorifier de leurs persécutions en toute bonne conscience (les crimes sont dissimulés et leur dénonciation fait en général scandale).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Kant: la conscience comme juge (explication de texte) Corrigé de 1793 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Kant: la conscience comme juge (explication de texte)" a obtenu la note de : aucune note

Kant: la conscience comme juge (explication de texte)

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit