KANT: Droit et disposition morale

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: religion et moralite KANT: Moraliser la politique ou politiser la ... >>


Partager

KANT: Droit et disposition morale

Philosophie

Aperçu du corrigé : KANT: Droit et disposition morale



Publié le : 2/5/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	KANT: Droit et disposition morale
Zoom

Parties du programme abordées :
 Le droit.
 La justice.
 
 Analyse du sujet : Un texte qui examine le rôle du droit dans l'état de guerre. Paradoxalement, même celui-ci montre la disposition morale fondamentale de l'homme. Aucun État, en effet, n'abolit totalement la référence au droit au profit d'une simple exaltation de l'avantage du plus fort.
 
 Conseils pratiques : Dégagez avec précision le sens des concepts : droit, avantage naturel, etc.
 Montrez l'opposition entre ce qui semble une vue pessimiste «la méchanceté de la nature humaine«, et ce qui incline à l'optimisme "il y a dans l'homme une disposition morale, plus forte encore".... Expliquez la conciliation kantienne de cette opposition.
 
 Bibliographie :
 

 CLAUSEWITZ, De la guerre, Minuit.
 KANT, Projet de paix perpétuelle, Gallimard.
 HEGEL, Principes de la philosophie du droit, Gallimard.
 Gérard CHALAND, Anthologie mondiale de la stratégie, Laffont Bouquins.



Quand on songe à la méchanceté de la nature humaine, qui se montre à nu dans les libres relations des peuples entre eux (tandis que dans l'état civil elle est très voilée par l'intervention du gouvernement), il y a lieu de s'étonner que le mot droit n'ait pas encore été tout à fait banni de la politique de la guerre comme une expression pédantesque, et qu'il ne se soit pas trouvé d'État assez hardi pour professer ouvertement cette doctrine. (... ) Toutefois cet hommage que chaque État rend à l'idée du devoir (du moins en paroles) ne laisse pas de prouver qu'il y a dans l'homme une disposition morale, plus forte encore, quoiqu'elle sommeille pour un temps, à se rendre maître un jour du mauvais principe qui est en lui (et qu'il ne peut nier). Autrement les États qui veulent se faire la guerre ne prononceraient jamais le mot droit, à moins que ce ne fût par ironie, et dans le sens où l'entendait ce prince gaulois, en le définissant : "L'avantage que la nature a donné au plus fort de se faire obéir par le plus faible." KANT


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	KANT: Droit et disposition morale	Corrigé de 1410 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " KANT: Droit et disposition morale " a obtenu la note de : aucune note

KANT: Droit et disposition morale

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit