LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Bachelard: l'objectivité scientifique Aristote: une communauté d'intérêts >>


Partager

Kant: On ne flétrira pas leurs erreurs

Philosophie

Aperçu du corrigé : Kant: On ne flétrira pas leurs erreurs



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé - Ecoutez ce PODCAST:Ecoutez ce PODCAST

	Kant: On ne flétrira pas leurs erreurs
Zoom

QUESTIONNEMENT INDICATIF


• Pourquoi ne faut-il pas, selon Kant, flétrir les erreurs des hommes sous le nom d'absurdités, de jugements ineptes ?
• Pourquoi faut-il, selon Kant, s'appliquer « à découvrir l'apparence qui les trompe «?
• Que signifie « le principe subjectif des raisons déterminantes de leur jugement « ?
• Quelle est la force du raisonnement par l'absurde opéré dans la deuxième phrase du texte ?
• Quelle est l'importance, dans le raisonnement, de l'adverbe « absolument «?
• Comment Kant s'y prend-il pour tenter de démontrer qu'il ne faut pas « pousser les reproches jusqu'à mépriser l'homme vicieux et lui refuser toute valeur morale «?
• Ne pourrait-on soutenir que de tels jugements (ainsi que ceux qui flétrissent les erreurs sous le nom d'absurdités) sont des jugements à certains égards contradictoires ?
• Quel est, finalement, l'enjeu de ce texte ?

 



« ...On ne flétrira pas leurs erreurs (1) sous le nom d'absurdités, de jugements ineptes, etc., mais on supposera plutôt qu'il doit y avoir dans leurs opinions quelque chose de vrai, et on l'y cherchera; en même temps aussi, on s'appliquera à découvrir l'apparence qui les trompe (le principe subjectif des raisons déterminantes de leurs jugements, qu'ils prennent par mégarde pour quelque chose d'objectif) et, en expliquant ainsi la possibilité de leurs erreurs, on saura garder encore un certain respect pour leur intelligence. Si au contraire, on refuse toute intelligence à son adversaire, en traitant ses jugements d'absurdes ou d'ineptes, comment veut-on lui faire comprendre qu'il s'est trompé ? — Il en est de même des reproches à l'endroit du vice : il ne faut pas les pousser jusqu'à mépriser absolument l'homme vicieux et à lui refuser toute valeur morale; car, dans cette hypothèse, il ne saurait donc plus jamais devenir meilleur, ce qui ne s'accorde point avec l'idée de l'homme, lequel, à ce titre (comme être moral), ne peut jamais perdre toutes ses dispositions pour le bien. » KANT (1) Les erreurs des hommes.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2049 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Kant: On ne flétrira pas leurs erreurs " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit