NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< En quel sens peut-on dire que nos paroles no ... L'homme parle de ce qui n'est pas: il échoue ... >>


Partager

Le langage nous éloigne-t-il de la réalité?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage nous éloigne-t-il de la réalité?



Publié le : 23/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le langage nous éloigne-t-il de la réalité?
Zoom

Comment les mots portent-ils sur les choses ? De prime abord, nous pourrions dire que le langage, comme faculté proprement humaine, désigne la réalité, le donné immédiatement sensible perçu par les sens. D’une part, les mots cernent certains types de réalité dans leurs caractéristiques ; d’autre part, ils les distinguent des autres choses. Nommer une chaise ‘chaise’, c’est à la fois rassembler sous une même appellation tout ce qui s’apparente à l’objet en question et le différencier de la table, du bureau. Depuis lors, on voit mal comment les mots pourraient nous éloigner de la réalité. Étrange paradoxe de demander si le langage éloigne l’homme des choses, car que serait une réalité sans son nom ! Comment même savoir que cette chose existe indépendamment de l’acte de nomination ? Le langage est le seul outil indispensable pour les désigner à l’attention d’autrui. Pourtant, qui n’a pas éprouvé cette expérience de ne pouvoir trouver le mot juste pour exprimer une chose !  Le mot ‘chaise’ ne vaut-il pas pour toutes les chaises en taisant la singularité de la chaise, là devant moi ; en se tenant à la surface de la chose même. Le mot ‘table’ ne désigne pas cette table-ci avec toutes ses qualités sensibles, empiriques, concrètes, mais l’idée générale et abstraite de la table. N’est-ce pas dire que la réalité empirique est innommable parce qu’entièrement singulière ? Le mot n’abandonne-il pas la réalité empirique particulière, sensible, au profit du général ? Le langage en sa nature ne nous détourne-t-il pas de la réalité en son essence en occultant l’essentiel, la chose comme chose, l’être même de la réalité ? Comment en effet pénétrer la réalité telle qu’elle est ? N’y a-t-il pas un au-delà des mots que le langage ne saurait dire ? Le mot même de ‘réalité’ ne manque-t-il pas la réalité comme réalité ?
Ces questions dessinent une ligne conductrice problématique : le langage manque-t-il ou révèle-t-il la réalité comme telle ? L’enjeu philosophique n’est pas des moindres puisqu’il s’agit de la question du philosopher comme discours à la recherche de la vérité de la réalité.



, 6.522). Sur ce dont on ne peut parler il faut garder silence. Mais cet indicible silencieux peut se montrer Le langage montre donc la forme logique du monde, c'est-à-dire l'état des choses. ' Le mystique, dit-il, ce n'est pas : comment est le monde, mais : le fait qu'il soit. ' (Ibid. ; 6.44). Le mystique est ainsi le constat de l'être, que le monde est, qu'il y a quelque chose et non pas rien. Devant cet advenu du monde, nous ne pouvons que nous étonner en restant muet.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3386 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le langage nous éloigne-t-il de la réalité? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit