NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on tout justifier ? Les mots nous éloignent-ils des choses ? >>


Partager

Le langage trahit-il la pensée?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le langage trahit-il la pensée?



Publié le : 8/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le langage trahit-il la pensée?
Zoom

Pour nous le moyen le plus simple qui permet de communiquer est le langage. Celui-ci permet d’exprimer un sentiment, une impression.... En lisant ce texte nous pouvons prendre part à l’idée que ce fait Bergson quand il parle du langage. En effet pour lui le langage ne peut pas traduire les éléments exacts de notre esprit, car nous éprouvons des difficultés à exprimer à l’aide de mots nos sentiments. Il faut se demander alors est ce que le langage trahit-il notre pensée ?



« Le langage même [...] est fait pour désigner des choses et rien que des choses : c'est seulement parce que le mot est mobile, parce qu'il chemine d'une chose à une autre, que l'intelligence devait tôt ou tard le prendre en chemin «. Le langage est à l'origine fait  pour les choses, ce qui veut dire à la fois qu'à l'origine il ne saurait désigner  des genres des genres ne s'adapterait pas à des sentiments personnels, et que le langage n'a pas toujours été investi par l'intelligence pour être un moyen à sa discrétion : par conséquent, le langage a aussi su désigner les choses. Mais l'intelligence a trouvé en lui un bon moyen d'arriver à ses fins et se l'est approprié, étendant aux états de conscience ce qui ne pouvait valoir que pour les choses. Néanmoins, le langage fait ici preuve d'autres virtualités : il est peut-être possible d'écarter le rôle de l'intelligence pour redonner au langage une certaine positivité. C'est ce que l'exemple de l 'écrivain nous permet de penser. En effet, Bergson définit (dans « Le Rire «) l'art comme « une vision plus directe de la réalité «. Or, il y a bien des arts, littérature, poésie, qui emploient le langage : donc le langage peut lui aussi permettre de voir la réalité et donc de penser. La question se présente là aussi en apparence sous forme de paradoxe : le rôle de l'écrivain consiste « à nous faire oublier qu'il emploie des mots «. Ecrirait-on malgré les mots ?


  • I) Le langage peut trahir la pensée.

a) Nous sommes soumis au langage.
b) La parole se substitue aux choses.
c) La dialectique nous asservit au langage.

  • II) Le langage ne peut pas nous trahir.

a) L'homme ne sort jamais du langage.
b) La parole ne remplace pas le réel.
c) Les mots disent les choses.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5513 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Le langage trahit-il la pensée? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit