<br /> <br /> &laquo;&nbsp;Je ne crois point, au sens philosophique du terme, &agrave; la libert&eacute; de l&rsquo;homme.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le mensonge chez Constant

« Je ne crois point ...
>>


Partager



« Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme.

Philosophie

Aperçu du corrigé :

« Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme.



document rémunéré

Document transmis par : albert-313036


Publié le : 24/3/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
<br />

<br />
« Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme.
Zoom



« Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure », voici ce que cite Einstein dans son essai Comment je vois le Monde. Communément, la liberté est définie comme étant une possibilité de penser ou de faire ce que l’on veut sans contraintes. Celle-ci peut être associée au terme du « pouvoir », qui reste propre à chaque être selon ses désirs. On pourrait alors s’interroger sur le fait que cette liberté puisse être plus ou moins atteinte. Pour cela, il est nécessaire de se demander en quoi est-ce que l’on définit notre capacité à être libre. Pour répondre à cette question, nous traiterons tout d’abord d’une liberté commune, puis de cette liberté néanmoins sous contraintes.

Dans un premier temps, commençons par présenter la liberté commune, en étudiant la liberté de penser que possède tout être. Cette liberté, que l’on peut associer à une partie du libre arbitre, est la capacité à penser par soi-même. Selon Epictète, « la liberté c’est l’indépendance de la pensée », ce qui montre que pour lui, l’esprit et la pensée est le premier moteur de la liberté. En effet, lorsque nous nous retrouvons à faire un choix, l’esprit nous oriente vers ce que nous pensons être le mieux pour nous. De plus, Epictète cite également...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : <br />

<br />
&laquo;&nbsp;Je ne crois point, au sens philosophique du terme, &agrave; la libert&eacute; de l&rsquo;homme. Corrigé de 1175 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "

« Je ne crois point, au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme."
a obtenu la note de : aucune note

<br /> <br /> &laquo;&nbsp;Je ne crois point, au sens philosophique du terme, &agrave; la libert&eacute; de l&rsquo;homme.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit