LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le ju ... LEIBNIZ contre DESCARTES >>


Partager

LEIBNIZ: Des pensées involontaires...

Philosophie

Aperçu du corrigé : LEIBNIZ: Des pensées involontaires...



Publié le : 30/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	LEIBNIZ: Des pensées involontaires...
Zoom
  • Analyse de la rêverie et de ce qui la produit.
  • Attention: ne pas lire systématiquement ce texte de Leibniz à travers une grille conceptuelle freudienne, même si des rapprochements sont possibles.
  • Développer les allusions aux casuistes et directeurs de conscience.
  • Etre attentif à l'ensemble du texte, et en particulier à la dernière phrase.


Il nous vient des pensées involontaires, en partie de dehors par les objets qui frappent nos sens, et en partie au-dedans à cause des impressions (souvent insensibles) qui restent des perceptions précédentes qui continuent leur action et qui se mêlent avec ce qui vient de nouveau. Nous sommes passifs à cet égard, et même quand on veille, des images (sous lesquelles je comprends non seulement les représentations de figures, mais encore celle des sons et d'autres qualités sensibles) nous viennent, comme dans les songes, sans être appelées. La langue allemande les nomme fliegende Gedanken, comme qui dirait des pensées volantes, qui ne sont pas en notre pouvoir, et où il y a quelquefois bien des absurdités qui donnent des scrupules aux gens de bien et de l'exercice aux casuistes et directeurs des consciences. C'est comme dans une lanterne magique qui fait naître des figures sur la muraille à mesure qu'on tourne quelque chose au-dedans. Mais notre esprit, s'apercevant de quelque image qui lui revient, peut dire : halte-là, et l'arrêter pour ainsi dire. LEIBNIZ

Introduction

1) La rêverie.

2) La question du sens

3) Limites de la pensée contrôlée.

Conclusion



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2852 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " LEIBNIZ: Des pensées involontaires... " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit