NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Kant et le jugement de goût ROUSSEAU: Amour, instinct et raison >>


Partager

Leibniz: Expérience et connaissance

Philosophie

Aperçu du corrigé : Leibniz: Expérience et connaissance



Publié le : 8/5/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Leibniz: Expérience et connaissance
Zoom

POUR DÉMARRER
 

 Ce n'est pas dans l'expérience que se forme la véritable connaissance, mais au sein de la théorie établie par la raison : Leibniz s'oppose ici vigoureusement aux empiristes qui voient dans l'expérience la source de toute connaissance. Au contraire, Leibniz ne lui attribue qu'un simple rôle de contrôle pratique. Leibniz est un philosophe rationaliste, mettant en valeur la fécondité de la ratio humaine.
 
 CONSEILS PRATIQUES
 

 L'étude de ce texte exige une analyse fine des termes, en particulier expérience, empirique, épreuves, raisonnement, sciences démonstratives. Insistez sur l'ex-pression « la faculté [...] qui est dans les hommes « : c'est par la raison, propre de l'homme, que celui-ci atteint la véritable connaissance, celle des raisons. Notez au passage la violence du propos de Leibniz qui compare le comportement des empiristes à celui des bêtes.
 
 BIBLIOGRAPHIE
 

 LEIBNIZ, Nouveaux essais sur l'entendement humain, Garnier-Flammarion. Discours de métaphysique, Vrin. La Monadologie, Delagrave.



Le succès des expériences sert de confirmation à la raison, à peu près comme les épreuves servent dans l'arithmétique pour mieux éviter l'erreur du calcul quand le raisonnement est trop long. C'est aussi en quoi les connaissances des hommes et celles des bêtes sont différentes. Les bêtes sont purement empiriques et ne font que se régler sur les exemples ; car, autant qu'on peut en juger, elles n'arrivent jamais à former des propositions nécessaires, au lieu que les hommes sont capables de sciences démonstratives, en quoi la faculté, que les bêtes ont, de faire des consécutions "', est quelque chose d'inférieur à la raison, qui est dans les hommes. Les consécutions des bêtes sont purement comme celles des simples empiriques, qui prétendent que ce qui est arrivé quelquefois arrivera encore dans un cas où ce qui les frappe est pareil, sans être pour cela capables de juger si les mêmes raisons subsistent. C'est par là qu'il est si aisé aux hommes d'attraper les bêtes, et qu'il est si facile aux simples empiriques de faire des fautes. LEIBNIZ


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2247 mots (soit 4 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Leibniz: Expérience et connaissance " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit