NoCopy.net

LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LEIBNIZ: Tout est pour le mieux dans le meil ... LEIBNIZ: Des pensées involontaires... >>


Partager

LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement.

Philosophie

Aperçu du corrigé : LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement.



Publié le : 21/3/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement.
Zoom

 LA MONADE CHEZ LEIBNIZ

Ce terme renvoie à l'unité spirituelle élémentaire dont tout ce qui existe est composé. La monade est à la métaphysique ce que le point est à la géométrie à la fois unique et en nombre infini. Il n'y a pas chez Leibniz de dualisme (d'un côté l'âme et de l'autre l'esprit). Mêmes les minéraux ou les végétaux possèdent une dimension spirituelle ! Il y a des monades douées de mémoire chez les animaux, des monades douées de raison comme chez les hommes. Aucune monade ne ressemble à une autre. Chacune d'elles représente le monde de manière toujours particulière et plus ou moins claire, à la manière de miroirs plus ou moins bien polis. A la faveur de la bonté et de l'omniscience divines, toutes les monades constituent un tout harmonieux, car chacune est comme un monde fermé, sans portes ni fenêtres, cad sans communication.



Mettez-vous à la place d'autrui, et vous serez dans le vrai point de vue pour juger ce qui est juste ou non. On a fait quelques objections contre cette grande règle, mais elles viennent de ce qu'on ne l'applique point partout. On objecte par exemple qu'un criminel peut prétendre, en vertu de cette maxime, d'être pardonné par le juge souverain, parce que le juge souhaiterait la même chose, s'il était en pareille posture. La réponse est aisée. Il faut que le juge ne se mette pas seulement dans la place du criminel, mais encore dans celle des autres qui sont intéressés que le crime soit puni. (...) Il en est de même de cette objection que la justice distributive demande une inégalité entre les hommes, que dans une société on doit partager le gain à proportion de ce que chacun a conféré *, et qu'on doit avoir égard au mérite et au démérite. La réponse est encore aisée. Mettez-vous à la place de tous et supposez qu'ils soient bien informés et bien éclairés. Vous recueillerez de leurs suffrages cette conclusion qu'ils jugent convenable à leur propre intérêt qu'on distingue les uns des autres. Par exemple, si dans une société de commerce le gain n'était point partagé à proportion, l'on n'y entrerait point ou l'on en sortirait bientôt, ce qui est contre l'intérêt de toute la société. LEIBNIZ

► Plan du texte :


- lignes 1 et 2 : énoncé de la thèse;
- lignes 3 et 4: annonce des objections et de la réponse;
- lignes 4 à 9 : première objection et réponse (le jugement du criminel);
- lignes 9 à 15: seconde objection et réponse (le partage du gain).



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement.	Corrigé de 3593 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement. " a obtenu la note de : aucune note

LEIBNIZ: Le point de vue d'autrui dans le jugement.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit