LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<<

En 1885 Émile Zola publi ...
Dissertation: peut on se mettre a la place d' ... >>


Partager

Si la liberté n’existe pas sans contraintes, pouvons-nous encore l’appeler liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Si la liberté n’existe pas sans contraintes, pouvons-nous encore l’appeler liberté ?



Publié le : 30/3/2020 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Si la liberté n’existe pas sans contraintes, pouvons-nous encore l’appeler liberté ?
Zoom

?
(Réponse évidente) Il semblerait évident de dire que nous ressentons tous,intérieurement, ce que l’on appelle la liberté et qui fait que nos actions et nos pensées nesont pas déterminées par quelque chose d’extérieur qui s’impose à nous contre notre grès.Ainsi, si nous sommes assis sur une chaise, rien ne nous empêche, dans l’absolu, de nouslever. Nous ne sommes donc pas contraints dans nos choix par autre chose que notre propredécision. Aussi, contrairement aux animaux, nous pourrions dire que nous avons une libertéd’indifférence, c’est-à-dire que nous sommes toujours capables de faire un choix entredifférentes possibilités ou de décider consciemment et volontairement de ne pas en faire etdonc de supposer que les choses peuvent être différentes selon le choix que l’on fait. Cetteidée est illustrée par l’âne de Buridan reprise par DESCARTES pour introduire le premier degréde liberté chez l’homme, la liberté d’indifférence : un âne a également soif et faim. Il est placéà égal distance entre un sceau d’eau et un bol d’avoine. L’animal qui est soumis et contraintspar ses besoins de façon égale ne pourra pas faire de choix et il se laissera mourir de faimsans l’avoir choisi car il est tiraillé entre les deux. L’homme au contraire peut choisir l’un oul’autre ou encore décider volontairement de ne pas choisir. Il peut dire non aux choix quis’offrent à lui par une grève par exemple et c’est ce qui lui permet de se libérer de toutecontrainte physique. Le choix de l’homme est donc libre quand il y a plusieurs choix égalementpossibles, il ne peut donc pas être contraint. (Définition) La liberté est la capacité de pouvoirdéterminer ses propres choix parmi plusieurs possibles sans contraintes extérieures.(Paradoxe) Mais supposer l’absence totale de contraintes est impossible car nouspouvons toujours avancer l’hypothèse de plusieurs déterminismes. Par exemple, nouspouvons supposer que nous nous sommes levés de la chaise parce que notre corps nous aenvoyé des signaux de fatigue après s’être assis longuement. De plus, être totalement libreest contradictoire car en faisant ce que nous voulons à tout instant, nous devenons esclavesde nos propres désirs et acceptons que les autres aussi agissent comme bon leur semble etnous soumettent à leurs désirs. Ainsi, en supposant que nous ne sommes jamais contraints,nous serions plus souvent dans l’illusion de la liberté que réellement libres.(Enjeux) Si la liberté n’existe pas sans contraintes, pouvons-nous encore l’appeler
liberté ? La liberté peut-elle se développer en acceptant la contrainte ? La vie en société est-elle une contrainte à la liberté de l’homme ou une condition de sa liberté ?
(Problématique) Existe-t-il des actes totalement gratuits ou doit-on supposer quela liberté véritable n’est effective que parce qu’il y a des contraintes ?
I. La liberté n’est qu’une illusion.En supposant que la liberté c’est de faire ce que l’on veut quand on le désire, c’est confondrela volonté libre de choisir de façon consciente grâce à notre raison et notre analyse et le « je
GLFL – 2019 – 2020Philosophie – Rosemay Hechaimeveux » du désir. Souvent, les choix humains sont eux-mêmes déterminés par d’autres facteursque la volonté libre, à savoir nos pass...




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2499 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Si la liberté n’existe pas sans contraintes, pouvons-nous encore l’appeler liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit