NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il travailler à être libre? Naît-on libre ou le devient-on? >>


Partager

La liberté doit-elle s'apprendre?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La liberté doit-elle s'apprendre?



Publié le : 9/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La liberté doit-elle s'apprendre?
Zoom

Pour l'opinion commune, l'homme libre est celui qui fait ce qui lui plaît, il est l'auteur de ses actes et de ses pensées, il se sent autonome dans ses choix. Dans cette perspective, on ne voit pas - pourquoi la liberté devrait faire l'objet d'un apprentissage: chacun semble apte à juger et décider
 de ce qui est bon pour lui? Mais est-il si évident que nous soyons capables de vouloir librement sans passer par une éducation, un apprentissage. Ne confond-on pas dans ce cas liberté et spontanéité? Tout d'abord, cette liberté totale de choix que nous croyons posséder n'est-elle pas une illusion? En outre, n'est-ce pas en démasquant cette illusion que nous serons à même de nous rendre libre? Enfin, peut-on parler d'un devoir de liberté? En quoi serions-nous moralement obligés de nous rendre libre?



Il s'agit ici de remettre en question la certitude psychologique de la liberté en mettant en évidence les déterminismes plus ou moins conscients qui agissent sur la volonté. C'est ainsi que, pour Spinoza(Éthique), les hommes se trompent en ce qu'ils se croient libres: la liberté du libre arbitre est une croyance qui provient de l'ignorance des causes par lesquelles nous sommes déterminés dans nos actes. Autrement dit, la conscience de la liberté peut apparaître comme une donnée illusoire: ce qui est donné, de façon non explicite, c'est l'ensemble des déterminismes qui pèsent sur l'existence humaine. B. La connaissance du déterminisme comme condition de possibilité de conquête de la liberté. La remise en cause de cette certitude psychologique ne signifie par pour autant qu'il faille abandonner l'idée de liberté. Au contraire, on peut comprendre la mise en évidence du déterminisme subi par l'homme comme un travail préalable nécessaire à sa libération. Autrement dit, on peut comprendre la sociologie et les sciences humaines en général comme un effort critique afin d'assurer à l'homme une liberté qui soit autre chose qu'une illusion. C'est dire que la liberté apparaît ici comme la fin d'une conquête. Cette conquête réside dans le processus de libération, et implique une lutte de la raison pour reprendre le terrain conquis par les préjugés, l'ignorance et l'idéologie.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3225 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " La liberté doit-elle s'apprendre? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit