LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La liberté est-elle une conquête ou un droit ... La liberté est-elle une somme de libertés ? >>


Partager

La liberté est-elle une réalité ou l'illusion la plus répandue au monde ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La liberté est-elle une réalité ou l'illusion la plus répandue au monde ?



Publié le : 30/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La liberté est-elle une réalité ou l'illusion la plus répandue au monde 	?
Zoom

Introduction:

    Lorsque je prends mon stylo pour écrire, j'ai le sentiment que je contrôle librement mes mouvements, mais ce sentiment a-t-il valeur de connaissance de la liberté? Leibniz disait que l'aiguille d'une boussole qui aurait conscience de soi mais qui ignorerait les lois des phénomènes magnétiques penserait se mouvoir librement. Autrement dit, le sentiment que nous avons de notre liberté nous donne l'impression qu'elle est dans tous nos mouvements, mais peut être ignorons nous ce qui les détermine réellement.

    Le monde est un tissu d'évènements, pour comprendre ce qui relie ces évènements, nous concevons que tout arrive par série de causes et d'effets, la causalité connecte tous les évènements. L'idée de la liberté est l'idée d'une cause spontanée, c'est à dire qui ne serait pas l'effet d'une cause antérieure. Dire que l'homme est libre, c'est dire qu'il a en lui cette spontanéité. Mais cette idée est purement spéculative, dans le champ des phénomènes observables, nous observons des séries d'évènements, mais nous ne pouvons pas savoir si les causes qui les enchaînent relèvent d'une liberté ou non.

Problématique:

La liberté apparaît comme une idée si abstraite que son existence ou son inexistence semblent relever des croyances personnelles, cependant, ne faisons nous pas une expérience constante de la liberté?



La science a pour seul objet la matière, l'étendue; l'esprit, la pensée lui échappent. Mais ce dualisme s'il sauve sa liberté ne rend pas vraiment compte de l'existence humaine : l'homme n'est ni une âme, ni une pensée : l'observation montre qu'il est impossible de faire abstraction du corps.La philosophie des Lumières avait radicalisé cette contradiction : la philosophie ne peut être que Spinoziste ou irrationnelle. D'autre part, il n'est aucune raison sérieuse d'interdire à la science d'étendre le champ de, ses investigations : pourquoi l'homme et l'homme seul, échapperait-il aux techniques de la méthode expérimentale? Cependant il est impossible de ne tenir aucun compte de cette certitude qu'éprouve tout homme, du plus inculte au plus savant, que son existence ne se réduit pas à celle d'un morceau quelconque de matière : si j'agis, c'est parce que je me représente un but non encore donné, c'est aussi parce que je dois agir d'une certaine façon plutôt que d'une autre. La conscience d'un devoir-être réduit à néant la thèse qui voit dans la liberté une simple illusion. En bref, il est impossible de limiter le champ d'investigation de la science, mais on ne peut pas davantage nier la liberté.La question centrale de la préface de la 2e édition de la Critique de la Raison Pure formule précisément et de façon radicale ce dilemme : « Comment du même être, par exemple de l'homme, pourrais-je dire que sa volonté est libre et qu'en même temps elle est soumise à la nécessité physique, c'est-à-dire qu'elle n'est pas libre, sans tomber dans une contradiction manifeste? »Ce dilemme a été mis en relief par le succès des sciences positives, qu'il est impossible, à moins d'irrationalisme, voire de mysticisme, de nier.La solution kantienne sera donnée par la Critique de la Raison Pure théorique : la science porte sur les phénomènes, non sur les choses en soi.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1521 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La liberté est-elle une réalité ou l'illusion la plus répandue au monde ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit