NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La place des Vosges Jean Froissart >>


Partager

La littérature romantique (XIXe siècle)

Fiche de révision

Aperçu du corrigé : La littérature romantique (XIXe siècle)



Format: Document en format HTML protégé

La littérature romantique (XIXe siècle)
Zoom

La primauté de la passion. «Je mis un bonnet rouge au vieux dictionnaire», disait Victor Hugo, qui proclamait aussi, dans la préface d'Hernani: «Le romantisme, c'est le libéralisme en littérature.» Le romantisme, réaction contre les consignes et les thèmes classiques, était avant tout l'expression d'une sensibilité nouvelle. L'émotion, l'imagination, prenaient le pas sur le rationalisme et l'esprit d'analyse. De tant de bouleversements — Révolution, émigration, guerres impériales — surgissait une littérature exaltant le sentiment individuel, s'adressant plus au coeur qu'à l'intelligence. Jadis, poètes et romanciers exprimaient leurs opinions et leurs états d'âme par l'intermédiaire de personnages fictifs. Désormais, ils n'hésiteront pas à les livrer directement, à la première personne, avec une sombre ou fiévreuse délectation.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3717 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La littérature romantique (XIXe siècle)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit