NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'enfant de Noé Commentaire composé Lacaferte p40-41 C'est la ... >>


Partager

La machine est-elle un instrument de libération ?

Echange

Aperçu du corrigé : La machine est-elle un instrument de libération ?



Document transmis par : flodelaberge-225970


Publié le : 3/1/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La machine est-elle un instrument de libération ?
Zoom





La machine est-elle un instrument de libération ?

Depuis la période de l'industrialisation, l'homme et la machine ont souvent été mis en relation, que ce soit par un discours consistant à faire l'éloge de ce nouveau rapport, ou par un point de vue plaçant l'homme et la machine en tant que relation conflictuelle, voire malsaine ...

Les machines interviennent non seulement dans le cadre de la production, mais d&apos;elles dépendent nos loisirs eux-mêmes. Nous vivons dans un univers technique qui suscite émerveillement et inquiétude. La question est de savoir ce qu&apos;il en est de la technique dans l&apos;existence réelle des hommes.

L&apos;acquisition de la puissance chez l&apos;homme est-elle due à la technique ? Cette puissance définit-elle une liberté ou un asservissement face à la machine ?

Quel impact le machinisme a-t-il sur l&apos;homme ? En effet, si le travail définit l&apos;homme, ne faut-il pas penser que toute transformation du travail à un impact sur l&apos;homme ? Quel genre de travail les machines sont-elles capables d&apos;effectuer ?

Peut-on craindre le travail parcellaire, le travail collectif et anonyme, la disparition de l&apos;initiative du travailleur ? Faut-il craindre la disparition totale de l&apos;artisanat ? Faut-il craindre l&apos;asservissement de l&apos;homme à la machine ? Est-ce une bonne chose que de s'affranchir de la nature et du travail ? La liberté consiste-t-elle à s'affranchir des contraintes naturelles et des contraintes liées au travail ?

Premièrement, nous expliquerons en quoi la machine est libératrice de l&apos;Homme, d&apos;abord à partir de mythes, puis en insistant sur la puissance que l&apos;homme a acquiert par la technique, permettant l'affranchissent des contraintes naturelles, ainsi que du travail. Nous verrons par la suite l&apos;ampleur qu&apos;a cette puissance non maîtrisée qui implique l&apos; aliénation de l'homme à la machine, ainsi que la destruction potentielle de notre planète.

Les hommes s&apos;émerveillent de leurs prouesses techniques. Ils savent bien qu&apos;en l'absence d&apos;outils, de machines, de savoir faire efficace, ils sont condamnés à subir la dure loi de la matière non domestiquée : famines, maladies, menaces de tout ordres. Le mythe de Prométhée, raconté dans le Protagoras de Platon, permet de soutenir une telle vision libératrice de la technique. En effet, les hommes sont présentés initialement comme une espèce en défaut par rapport aux autres espèces animales. Epiméthée a attribué rapidement l'ensemble des défenses naturelles aux animaux (cornes, poisons, becs, serres...), et Prométhée, ayant pris son temps, n'a pu donner à l'homme qu'un bout de fourrure sur le crâne, son frère ayant distribué à tout va les armes aux autres espèces animales. L'homme est donc présenté comme un être bien proportionné et harmonieux, mais dépourvu de défenses naturelles. Il est en exception dans la nature par son manque ou son défaut vis-à-vis des autres animaux. la technique est présentée dans le mythe comme ce qui arrache l'homme à la nature. La technique est-elle donc liée à la puissance dans ce mythe ? D'une part, la technique est en discontinuité avec la nature : c'est un attribut divin (suprahumain) volé par Prométhée. Elle confère donc à l'homme une place d'exception dans la nature, en le décalant de sa place initiale : l'homme n'est plus un être situé en défaut des autres animaux, mais il est situé en excès sur eux. Cette place supérieure occupée par l'homme intelligent par rapport aux animaux, est aussi une forme d'indépendance face à la nature. Et l'indépendance c'est la liberté. La machine permet-elle alors un affranchissement face à la nature ?

La thèse de l&apos;Homo Sapiens comme Homo Faber de Bergson définit que l&apos;homme est un être capable de fabriquer des outils : « A quelle date faisons-nous remonter l&apos;apparition de l&apos;homme sur terre ? Au temps où se fabriquèrent les premières armes, les premiers outils », L&apos;évolution Créatrice. Les outils, d&apos;abord élémentaires, prolongeraient en quelques sorte hors du corps un de ses organes : « Les homme auraient projeté le bras dans le bâton, le doigts dans le crochet ou l'hameçon, le poing dans le caillou percuteur », Espinas.

Ainsi, grâce à la technique, l&apos;homme ne figure plus soumis à la nature. Est-ce donc au contraire la nature qui est soumise à l&apos;homme ?

L&apos;homme n&apos;ignore pas que seule la compétence technicienne permet de résoudre les problèmes pratiques et de promouvoir des conditions d&apos;existence moins dure ou l&apos;humanité peut se donner des fins propres à sa nature spirituelle. Il pousse ainsi les limites posés par la nature en inventant et construisant : d&apos;abord dans un problème de survie, puis dans l&apos;objectif d&apos;améliorer son mode de vie. Dans ces conditions, les différentes inventions techniques s&apos;analy...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La machine est-elle un instrument de libération ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit