LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que la philosophie n'ait pas d'autre fin qu' ... Que mesure-t-on dans l'expérience ? >>


Partager

Que manque-t-il à qui manque la parole ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Que manque-t-il à qui manque la parole ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Que manque-t-il à qui manque la parole 	?
Zoom

la seule chose qui le différencie de l’animal est la parole. Comme si l’animal était capable de penser mais incapable de s’exprimer, capable de ressentir des émotions mais ne possédant pas la capacité de s’exprimer. Il s’agit de se demander ce qui différencie vraiment l’homme de l’animal, et ce qui peut prêter à confusion qu’à l’existence d’une âme humaine.



Le sérieux est toujours l'état de l'animal, là où l'humain peut mentir ou même sourire. La différence entre l'homme et l'animal se manifeste aussi dans le rapport au corps des uns et des autres. Leur corporéité animée diffère. L'homme éprouve la sienne comme une possession et il se rend compte très vite que sa propre subjectivité ne coïncide pas avec elle. Citant Merleau-Ponty, Buytendijk définit la corporéité animée comme l'opération originaire qui installe un sens dans un fragment de matière, l'y fait habiter, apparaître, être. Les différences entre les capacités imitatives de l'homme et celles de l'animal permettent de mieux comprendre la spécificité de la corporéité animée de l'homme. On trouve chez l'enfant une véritable intelligibilité de l'acte perçu, et Buytendijk estime que l'enfant n'imite pas un acte mais un autre homme. De même, la perception chez l'homme et l'animal n'est pas superposable.  Chez l'humain, le regard suscite des images alors que pour l'animal la sensation est première et que c'est elle qui conditionne le regard. Les formes ne sont perçues que dans la mesure où elles renvoient à des objets qui ont un rôle fonctionnel dans leur vie ou dans leur survie.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1806 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Que manque-t-il à qui manque la parole ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit