LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il de l'intelligence dans la technique ... Y a-t-il des actes impardonnables ? >>


Partager

Y a-t-il de meilleurs maîtres que l'ennui ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il de meilleurs maîtres que l'ennui ?



Publié le : 6/1/2006 -Format: Document en format HTML protégé

	Y a-t-il de meilleurs maîtres que l'ennui 	?
Zoom

L’ennui se définit comme une absence d’excitation de la volonté, une inaction souvent due à une absence de motifs ou de but. Se demander si l’ennui est le meilleur maître, c’est s’interroger sur les leçons que nous donne l’ennui, sur ce qu’il nous apprend. Or en premier lieu, l’ennui ne semble rien pouvoir nous apporter puisqu’il est vide de toute activité, de tout but. Mais cette vacuité même ne peut-elle pas nous rendre à une liberté jusqu’à là inconnue ? Ne peut-elle pas permettre à l’homme de se trouver ? 



C'est pour cela que les personnes soumises à l'ennui cherchent toujours un nouvel objet d'occupation, le jeu de cartes étant pour Schopenhauer le sommet de la bêtise humaine, cherchant à se créer des motifs artificiels pour la volonté, incapable d'en trouver à l'intérieur d'eux-mêmes. - L'ennui stimulerait la réflexion et entraînerait la clairvoyance quant à la réalité de la nature humaine. Ainsi, pour Pascal, l'homme soumis à l'ennui en viendrait à remarquer et à comprendre « la condition faible et mortelle, et misérable » de l'homme. Dès lors, l'ennui pourrait nous apprendre à nous connaître, à développer les potentialités intérieures et encore inexploitées.   L'ennui comme nouvelle liberté L'écrivain Milan Kundera affirme dans L'identité que : « la quantité d'ennui, si l'ennui est mesurable, est aujourd'hui beaucoup plus élevée qu'autrefois. » C'est dans ce sens que le philosophe Lars Svendsen, auteur d'un livre intitulé Petite philosophie de l'ennui, tend à faire de l'ennui un phénomène social actuel. Pour lui, l'ennui est une situation de limite existentielle dans laquelle le sujet se pose la question du sens de son existence et de ses actions. L'ennui serait un symptôme de disparition des structures traditionnelles de pensée qui donnaient du sens, une crise dans le système de référence social et traditionnel. L'ennui serait alors une nouvelle liberté où l'individu tente de trouver du sens à ces pratiques, de réfléchir à son système de pensée et plus généralement à ses habitudes qui, dans l'état d'ennui et d'absence d'excitation, ont perdu leur attrait, leur sens. L'ennui est alors le meilleur des maîtres pour nous permettre de nous arrêter dans cette vie, où nous courons après le temps et de réfléchir à nos valeurs.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 858 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Y a-t-il de meilleurs maîtres que l'ennui ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit