LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Fixation, conservation et reconnaissance du s ... L'imaginaire et le réel >>


Partager

La ménoire est-elle fidèle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La ménoire est-elle fidèle ?



Publié le : 30/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

La ménoire est-elle fidèle ?
Zoom

 

Comme le dit Gusdorf dans Mémoire et personne : « Le propre de la mémoire est d’apporter dans notre expérience le sens du passé. La notion de décalage temporel paraît ici essentielle. L’actualité de notre expérience temporelle se situe dans le présent. Mais dès que s’est amorti ce caractère d’actualité, le présent devient un passé […] ce qui était notre perception […] se transforme, par le fait d’une sorte de déchéance, en un souvenir détaché de nous. « Ainsi, à tout moment de mon existence, le présent perd son caractère d’actualité et s’évanouit. La mémoire porte le sens du passé : elle est fonction du passé. C’est pourquoi la question de la fidélité de la mémoire nous importe. Elle nous importe parce qu’elle donne sens au présent, mais aussi plus trivialement, nous utilisons notre mémoire dans un ensemble d’opération qui nous sont utiles : en histoire ou en justice avec le témoignage etc. L’enjeu est donc de savoir si nous pouvons avoir confiance en notre mémoire. On la définit souvent comme reproductrice d’un fait passé : une quasi copie. Dans ce cas, la mémoire est fidèle. Pourtant, l’imagination ou même le désir peuvent se mêler à nos souvenirs et la mémoire dans ce cas n’est plus fidèle ; or à quoi servirait une mémoire qui ne serait pas fidèle ? Et c’est bien à de telles questions, donc à une interrogation sur le sens et la valeur de la mémoire que nous invite ce sujet.

Ainsi si l’on définit généralement la mémoire comme ayant pour but de présenter à nouveau un fait passé, alors c’est le critère de la fidélité qui devrait la déterminer (1ère partie), or force est de constater que cette fidélité n’est jamais pleine est entière (2nd question) dès lors il s’agit de repenser la mémoire, donc sa fonction et son rôle dans le processus cognitif et sa valeur gnoséologique (3ème partie).

 



 


I  - La mémoire reproduit le passé : une nécessaire fidélité

II – L’impossibilité de la fidélité

III – Valeur positive de l’infidélité et redéfinition de la mémoire



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2126 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La ménoire est-elle fidèle ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • dedechoco-278249 (Hors-ligne), le 14/06/2016 é 14H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit