LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il s'être d'abord trompé pour pouvoir pa ... Les hommes doivent-ils choisir entre l'exploi ... >>


Partager

N'y a-t-il aucune vérité dans le mensonge ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : N'y a-t-il aucune vérité dans le mensonge ?



Publié le : 16/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

N'y a-t-il aucune vérité dans le mensonge ?
Zoom

• Le sujet confronte deux notions contraires : le mensonge et la vérité. Le mensonge est la négation consciente de la vérité ; il suppose l'intention de tromper en toute connaissance de cause. Mentir est un acte volontaire.
• Attachez de l'importance au mot « aucune « : le sujet n'affirme pas qu'il y a de la vérité dans le mensonge mais il interroge : Vérité et mensonge s'excluent-ils par définition et irrémédiablement, ou peut-on trouver une trace de vérité dans le mensonge ?
• Cocteau disait : « Je suis un mensonge qui dit la vérité «. Pensez au sophisme du menteur : « Epiménide dit que les Cretois sont des menteurs ; or Epiménide est Cretois ; donc il ment en disant que les Cretois sont des menteurs ; donc les Cretois ne sont pas des menteurs, donc Epiménide n'a pas menti en disant que les Cretois sont des menteurs, etc. « Le sophisme - raisonnement qui se présente avec les apparences de la vérité dans l'intention de tromper ou de créer un embarras - repose sur l'équivoque du mot mentir qui peut être pris soit dans son sens absolu (= dire toujours le faux), soit dans son sens relatif et courant (= dire quelquefois le vrai).


Le plan sera dialectique, par thèse, antithèse et synthèse.

  • Introduction

Problématique : le langage (et ses illusions) n'est-il pas pouvoir ? Discussion

  • A) Il n'y a aucune vérité dans le mensonge (thèse)
  • B) Le mensonge est le champ de l'« illusion-vérité « (antithèse)
  • C) Le langage thaumaturgique, où s'unifient être et non-être : dire, c'est faire, c'est inventer la vérité (synthèse)
  • Conclusion

Le langage (menteur) est vérité.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2132 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "N'y a-t-il aucune vérité dans le mensonge ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit