NoCopy.net

Merleau-Ponty et le marxisme

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Merleau-Ponty: L'homme public Merleau-Ponty: Dialogue et perception d'autr ... >>


Partager

Merleau-Ponty et le marxisme

Philosophie

Aperçu du corrigé : Merleau-Ponty et le marxisme



Publié le : 1/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Merleau-Ponty et le marxisme
Zoom

• Quelle est l'idée générale du texte ? Totalisation historique et jugements de valeurs doivent guider la politique, qu'on ne saurait abandonner ni à une vision sceptique, ni à un pur et simple «réalisme«, coupé des valeurs éthiques.
 • Le problème soulevé par ces lignes concerne l'idée de totalité historique : est-il possible de voir dans l'histoire humaine une totalité en mouvement vers un état privilégié donnant sens à l'ensemble ?
 • Le plan des lignes proposées à notre étude est le suivant : dans la première partie («Si le marxisme [...] conduits ?■>), Merleau-Ponty pose la question de savoir si le relativisme et le scepticisme historiques n'apparaissent pas comme les fruits de la situation politique de 1945. Dans la seconde («La politique [...] autorisent ?«), il en vient également à l'idée de la légitimité de l'abandon d'une philosophie de l'histoire, comme conséquence de celte même situation. Dans la troisième'partie(4Aais[...] histoire«), enfin, Merleau-Ponty remet en question son hypothèse sceptique, en revenant à la nécessité des valeurs morales, mais aussi des vues globalisantes, si l'on veut comprendre l'histoire et le devenir humain et donner un sens à la politique.



Si le marxisme, après avoir pris le pouvoir en Russie et s'être fait accepter par un tiers du peuple français, semble incapable aujourd'hui d'expliquer dans son détail l'histoire que nous vivons, si les facteurs de l'histoire qu'il avait dégagés sont aujourd'hui mêlés dans le tissu des événements à des facteurs nationaux et psychologiques qu'il considérait comme secondaires, et recouverts par eux, n'est-ce pas la preuve que rien n'est essentiel en histoire, que tout compte également, qu'aucune mise en perspective n'a de privilège, et n'est-ce pas au scepticisme que nous sommes conduits ? La politique ne doit-elle pas renoncer à se fonder sur une philosophie de l'histoire, et, prenant le monde comme il est, quels que soient nos voeux, définir ses fins et ses moyens d'après ce que les faits autorisent ? Mais on ne se passe pas de mise en perspective ; nous sommes, que nous le voulions ou non, condamnés aux voeux, aux jugements de valeur, et même à la philosophie de l'histoire. Merleau-Ponty


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Merleau-Ponty et le marxisme	Corrigé de 6993 mots (soit 10 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Merleau-Ponty et le marxisme " a obtenu la note de : aucune note

Merleau-Ponty et le marxisme

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit