NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le poète et critique contemporain Yves Peres ... Jean-Paul Sartre écrit : «J'enrage de n'être ... >>


Partager

"A mes yeux, détient une parcelle de poésie tout être capable d'évoquer spontanément les sentiers d'une forêt verdoyante devant un feu de bois... N'est donc pas étranger à la poésie celui qui, même placé à ras de terre, découvre à toute chose son aspect céleste, en opposition à celui qui, de la femme ne retient que le sexe, et du feu de bois que son prix de revient." En prenant appui sur des poèmes précis, vous direz comment vous comprenez ce propos du poète Benjamin Péret (1899-1959) et vous l'apprécierez.

Echange

Aperçu du corrigé : "A mes yeux, détient une parcelle de poésie tout être capable d'évoquer spontanément les sentiers d'une forêt verdoyante devant un feu de bois... N'est donc pas étranger à la poésie celui qui, même placé à ras de terre, découvre à toute chose son aspect céleste, en opposition à celui qui, de la femme ne retient que le sexe, et du feu de bois que son prix de revient." En prenant appui sur des poèmes précis, vous direz comment vous comprenez ce propos du poète Benjamin Péret (1899-1959) et vous l'apprécierez.



Document transmis par : Jerem26829


Format: Document en format HTML protégé

x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
"A mes yeux, détient une parcelle de poésie tout être capable d'évoquer spontanément les sentiers d'une forêt verdoyante devant un feu de bois... N'est donc pas étranger à la poésie celui qui, même placé à ras de terre, découvre à toute chose son aspect céleste, en opposition à celui qui, de la femme ne retient que le sexe, et du feu de bois que son prix de revient." En prenant appui sur des poèmes précis, vous direz comment vous comprenez ce propos du poète Benjamin Péret (1899-1959) et vous l'apprécierez.




Par certains côtés, ce sujet pourrait être rapproché du sujet précédent. Est poète celui qui ne reste pas englué dans le réel, qui est capable d'un étonnement, d'un dépassement. D'ailleurs, dire de quelqu'un qu'il est un peu « prosaïque », c'est exprimer le sentiment qu'il vit sans élévation, à la limite du végétatif ou de l'animal. Mais Benjamin Péret remet surtout en cause l'opposition qu'on établit d'ordinaire entre la littérature et la vie. La Poésie n'est pas seulement dans les textes ; elle est également dans le regard de ceux qui savent considérer la réalité autrement que sous son jour le plus trivial. Comme chez les autres surréalistes — et notamment Breton — s'exprime l'idée que la poésie n'est pas le monopole des écrivains mais qu'elle est le bien commun de tous les êtres, et même de ceux qui, ne laissant derrière eux aucune oeuvre, auront su jouir de la beauté du monde.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 239 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet ""A mes yeux, détient une parcelle de poésie tout être capable d'évoquer spontanément les sentiers d'une forêt verdoyante devant un feu de bois... N'est donc pas étranger à la poésie celui qui, même placé à ras de terre, découvre à toute chose son aspect céleste, en opposition à celui qui, de la femme ne retient que le sexe, et du feu de bois que son prix de revient." En prenant appui sur des poèmes précis, vous direz comment vous comprenez ce propos du poète Benjamin Péret (1899-1959) et vous l'apprécierez." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit