NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les justes le détour pas l'autre >>


Partager

Méthodologie philosophie

Pédagogie

Aperçu du corrigé : Méthodologie philosophie



document rémunéré

Document transmis par : NeoBaB-187700


Publié le : 26/11/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Méthodologie philosophie
Zoom


L'explication de texte


I. Les principes de l'explication de texte

Travail direct sur un auteur sans interposition de cours magistraux ou de
commentaires. Lecture approfondie


a - Ce que n'est pas l'explication de texte

1 / Elle n'est pas un prétexte à disserter

Il ne faut pas s'emparer du thème du texte et le traiter comme un
sujet ordinaire (le texte devient prétexte)

2 / Elle n'est pas un commentaire

L'explication cherche à savoir ce que l'auteur a vraiment dit, alors
que le commentaire est une interrogation armée (de références, notamment)
sur ce qu'il a dit de vrai. L'explication est un travail bien délimité,
donc strictement limité. Deux possibilités :
_Le texte est présenté comme occasion d'un exercice d'analyse d'une pensée
philosophique : exclure toute érudition en rapport avec le contexte ou
l'ouvrage
_L'extrait de texte vient en complément à l'étude d'un auteur : mettre en
situation le texte dans l'?uvre, et les faire dialoguer
Considéré méthodologiquement l'extrait comme un tout suffisant

3 / Elle n'est pas une paraphrase

La paraphrase n'est ni un commentaire, ni une dissertation, mais un
bavardage consistant à phraser à côté ou à propos du texte, art de répéter
autrement ce qui a été énoncé, en l'augmentant (antiphilosophique)

4 / Elle n'est pas un mot-à-mot pointilliste

Elle n'est pas une technique mécanique applicable à n'importe quel
texte (ce qui devient une destruction systématique du sens). Il faut se
soucier du réseau de sens entre les mots, ne pas produire de pièces
isolées, traitées comme des entités séparées -démembrement.


b - Ce qu'est l'explication de texte

1 / Son principe

Opération la plus simple qui soit, énonciation de ce qu'il y a dans
le texte, déploiement de ce qui est exposé, présupposé, impliqué, sous-
entendu ou passé sous silence par un auteur précis, dans un lieu bien
circonscrit. L'explication ne se contente pas de broder sur ce qui
apparaît, elle dégage ce qui est enveloppé, fait ressortir tout ce qui est
présent en creux, classe les éléments selon leur importance pour le
mouvement de la pensée et non selon la place qu'ils occupent physiquement,
détaille les articulations généralement implicites, ou rapidement signalées
par des termes de liaison, afin de produire une argumentation rationnelle.

2 / Son schéma

Exigences générales :
_dégager le thème et la thèse, afin d'élaborer un problématique, dont on
signale les enjeux ;
_identifier le mouvement général du texte, ses moments particuliers et ses
articulations, afin de reconstruire son argumentation ;
_tout en progressant, déceler, analyser et faire fonctionner les notions
philosophiques indiquées par les mots, ou sous-entendues, ou encore
impliquées ;
_statuer sur le discours tenu afin d'en apprécier la nature et la portée

3 / Comment aborder un texte ?

Se mettre en situation de réceptivité, éliminer les sollicitations de
la mémoire, se placer naïvement devant le texte (sans préjugés, ni
attentes, ni savoirs préalables ou souvenirs de savoirs). Ne chercher dans
le texte qu'à retrouver des connaissances acquises par ailleurs, qu'à
confirmer ce que l'on sait ou croit savoir
Ecarter ce que l'on sait pour se contenter de ce qu'on lit. Refouler
les commentateurs, et les grilles d'interprétation
Procéder à une lecture armée. L'ascèse est la véritable condition de
l'attention requise. N'avoir que le texte pour guide. Effectuer un double
pari : pari du sens et celui de ses propres capacités

- le pari du sens : partir du principe que le texte a un sens (donné,
même s'il est voilé). Les difficultés du texte ont leur solution dans
le texte. Lire, relire, scruter sans se lasser, ne jamais penser que
la solution est ailleurs, ou que les difficultés viennent de l'auteur
- le pari sur ses propres capacités : tous les obstacles peuvent être
levés par l'attention

En bref :
- l'explication de texte est d'abord une épreuve d'attention ;
- mémoire et savoir doivent être muselés et tenus en laisse ;
- l'explication prime le commentaire et le précède toujours ;
- le texte n'est pas seulement un objet passif, mais un guide ;
- le sens du texte est dans le texte ;
- le texte a toujours raison
- expliquer tout le texte, mais que le texte ;

_armé de la seule attention, se concentrer sur tous les signes pertinents,
systématiquement. Ecrire sur le texte, souligner, inscrire en marge,
encadrer, séparer, pour objectiver la compréhension des choses ; relire
plusieurs fois
_s'interroger sans cesse sur les questions, les enjeux, les mouvements, les
articulations, la progression de l'argumentation, les présupposés et les
implications
_tout examiner, même les exemples, les tournures, les personnages, les
termes articulatoires, les signes typographiques
_se laisser harceler par les interrogations, inscrire télégraphiquement sur
une feuille les idées ou hypothèses qui apparaissent
_à la fin, revenir au départ, en se posant toujours les mêmes questions, en
ébauchant des réponses : on voit peu à peu se dégager un plan d'ensemble,
un mouvement orienté

4 / La mise au jour des mouvements

Après avoir repéré les articulations, dégager le plan. Il n'y a jamais
de plan type, mais le plan est la forme même du texte, et correspond aux
grands moments de la pensée de l'auteur
_Pour hiérarchiser les moments, se demander ce qui est logiquement premier
ou second, initial ou dérivé. Classer selon leur importance les diverses
étapes distinguées ;
_Ne jamais bousculer cette forme qu'est le plan ;
_la structure du texte commande également l'équilibre quantitatif de
l'explication. Ne pas se laisser abuser par l'apparence des masses : la
densité du texte peut être très inégale ;
_Ne pas laisser la vigilance s'endormir, ne pas privilégier
systématiquement les premières phrases ;
Après ce déchiffrage, on tient l'ossature du texte, que concrétise et
instrumente l'argumentation. On passe alors à la réalisation pratique de
l'explication

En bref :
- Travailler directement sur le texte, crayon en main, d'un bout à
l'autre, en prenant des notes ;
- Dégager le mouvement de pen...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4557 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Méthodologie philosophie" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit