LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il renoncer à ses désirs? L'oeuvre d'art nous apprend elle quelque cho ... >>


Partager

Le moi peut-il se connaître?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le moi peut-il se connaître?



Publié le : 11/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le moi peut-il se connaître?
Zoom

Analyse du sujet :

 

-          Il semble de prime abord évident que le moi puisse se connaître, car qui pourrait dire « moi « sinon celui qui pense être lui-même ?

-          Cependant, celui qui dit « moi « sait-il vraiment ce qu’il dit ? N’a-t-on pas de nombreux exemples de gens qui se trompent sur eux-mêmes ? Des gens qui croient se connaître et qui s’ignorent en réalité ?

-          Nous sommes ainsi obligés de prendre acte du fait que, de toute évidence, nous ressentons un moi en nous-mêmes, mais que d’un autre côté, nous ne sommes jamais sûrs de parvenir à nous faire une idée claire de ce qu’est ce moi.

-          Il nous faut donc essayer de trouver ce qui rend ce moi opaque, pourquoi n’est-il pas évident de se connaître soi-même ?

-          Cette difficulté éclairée, il nous sera encore nécessaire de savoir si ce problème peut être surmonté, ou bien s’il s’agit là d’un obstacle indépassable.

-          Enfin, cela peut nous amener à nous interroger sur la structure de ce moi : quel est donc cet objet singulier qui est capable de connaissance mais qui en même temps est le plus incompétent sur le sujet qui le touche de plus près, à savoir lui-même ?

 

Problématisation :

Si nous considérons que le moi ne peut pas se connaître, on ne peut rendre compte du sentiment que nous avons d’avoir un moi, et dès lors, nous serions poussés à considérer que le terme de moi lui-même n’a pas de raison d’être. Par ailleurs, si le moi pouvait se connaître, nous serions capable d’en donner une définition, or cet exercice semble périlleux et voué à l’échec. Comment rendre raison du fait que le moi est à la fois présent et voilé ? N’existe-t-il pas de biais par lequel le moi pourrait faire retour sur lui-même et se découvrir réellement ?



Aussi Descartes écrit-il : « je suis une chose vraie, et vraiment existante ; mais quelle chose ? Je l'ai dit : une chose qui pense, c'est-à-dire un esprit, un entendement ou une raison » (Méditation métaphysiques, deuxième méditation). -          De plus, puisque je suis un être capable de prendre conscience du fait que  « je pense que je pense », je ne suis pas seulement une chose qui pense ce que le monde extérieur lui apporte, mais je suis en outre capable de réflexivité, c'est-à-dire d'être conscient de moi-même en tant qu'être pensant. La certitude de moi-même comme être pensant étant posée, ma conscience peut s'affirmer comme conscience de soi, car le moi fait retour sur soi et se connaît ainsi. -          Nous pourrions ainsi considérer avec Descartes que, s'il est tant d'opinions sur nous-mêmes dont nous pouvons douter, nous pouvons cependant être sûrs d'une chose : nous pouvons être certains que nous sommes des « choses qui pensent », c'est-à-dire des êtres doués de raison. Comme cette raison est réflexive et qu'elle constitue notre moi profond, nous pouvons affirmer que le moi peut se connaître. Il peut se connaître en tant que « chose qui pense », en tant qu'il est un esprit. -          Reste à interroger cette évidence cartésienne : la vérité du cogito est-elle si assurée qu'elle résiste à toute critique ?   Le cogito ne serait en fait qu'une illusion.   -          Nietzsche ne se privera pas de remettre en cause cette hypothèse du cogito et reprochera à Descartes d'avoir manqué de probité intellectuelle.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1951 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Le moi peut-il se connaître? " a obtenu la note de :

5.4 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit