LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< DUMONT Fernand : sa vie et son oeuvre Enquête sur l'évolution littéraire de Jules H ... >>


Partager

LE MONOLOGUE INTÉRIEUR EN LITTERATURE

Littérature

Aperçu du corrigé : LE MONOLOGUE INTÉRIEUR EN LITTERATURE



Publié le : 24/11/2018 -Format: Document en format HTML protégé

LE MONOLOGUE INTÉRIEUR EN LITTERATURE
Zoom

MONOLOGUE INTÉRIEUR. Le monologue, comme le soliloque au théâtre, est conventionnellement et arbitrairement — car rien ne prouve que l’on « pense » ainsi, sauf lorsqu’on pense « tout haut » et qu’on parle — calqué sur le langage oral. La distinction entre dialogue et monologue est donc, le plus souvent, marquée par le lexique et dépend seulement du verbe introducteur : « Elle n’est pas méchante, tante Estelle, pensait-elle. Mais elle m’a fait de la peine. Cette robe... comme elle m’a dit cela!... Mon Dieu, elle trouve cela naturel... Elle a oublié, elle ne peut imaginer que je pense toujours à... Elle ne disait pas de nom. Elle pleurait seulement sur une place vide dans son cœur » (Emile Henriot, Aride Brun ou les Vertus bourgeoises, 1924). La substitution du verbe « penser » ou « se dire » à « dire » ou « faire », etc., suppose une extension de l’omniscience du narrateur : en effet, si, en bonne logique béhavioriste, les propos tenus par un personnage (dialogue) peuvent être perçus par un autre, il n’en va pas de même de la pensée. La vraisemblance réaliste se trouve donc bousculée. Ainsi le postnaturalisme puis les techniques impressionnistes à la mode dans les années 20 finissent-ils, par excès de pénétration psychologique, et peut-être sous l’influence indirecte du freudisme naissant, par confondre l’intimité du personnage avec la rêverie de l’auteur lui-même et aboutissent du même coup à transformer le roman en journal; le récit à la première personne sera la seule façon d’échapper aux incohérences : « Ce matin même je les y mènerai, puisqu’elles repartent ce soir. Ah, le chien de Cerri a bougé. Sa chute, hier à Palavas. “Poverino! tutto bagnato! Giù!” Désagréable animal. Le soleil touche le drap juste à la hauteur de... Si je ne craignais pas de les réveiller, je tirerais le drap pour voir arriver le rayon sur la gorge d’Inga » (Valéry Larbaud, Amants, heureux amants, 1923). Il faut donc remarquer




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1100 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LE MONOLOGUE INTÉRIEUR EN LITTERATURE" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit