LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Connaît-on la vie ou bien connaît-on le vivan ... Le désir est-il « utopique » ? >>


Partager

La mort ôte-t-elle tout sens à l'existence humaine ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La mort ôte-t-elle tout sens à l'existence humaine ?



Publié le : 18/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

La mort ôte-t-elle tout sens à l'existence humaine ?
Zoom
  • Bien centrer le devoir sur l'existence humaine en tant que telle.
  • Comment décliner le « sens « que peut avoir l'existence : signification ou direction globale ?
  • Sujet qui touche à de nombreux domaines : la religion, l'histoire, l'anthropologie.
  • Si l'on inverse le problème, qu'en résulte-t-il ? Peut-on admettre que c'est la mort qui confère du sens à notre existence ?


III La mort comme fondement du sens de l'existence : Heidegger et Blanchot

- Heidegger : la mort comme évènement nécessairement à venir structure la forme même de notre existence comme "être-pour-la-mort" (Etre et temps). C'est cette possibilité fondamentale du néant de notre existence, de l'absence totale de sens, qui est en arrière-plan de nos existences : c'est donc à partir de cette pensée nécessaire (que la mort est possible, qu'elle viendra) que l'être humain conçoit ses projets, lesquels constituent le sens de son existence, comme une mise à distance consciente de la mort. -Blanchot : la mort n'est pas seulement l'évènement négatif qui vient fonder la possibilité de nos projets positifs. Elle est aussi l'évènement qui est à la fois le plus absurde, car il nous coupe de toutes nos possibilités, et le plus personnel, le plus propre à notre existence : personne ne peut mourir à notre place, notre mort est notre acte le plus individuel et solitaire. Dès lors, Blanchot sépare la mort comme phénomène naturel absurde et le "mourir" comme évènement plein du sens, suprêmement signifiant pour notre existence (L'Espace littéraire).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4028 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "La mort ôte-t-elle tout sens à l'existence humaine ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit