NoCopy.net

Le mot "ferme" dans l'oeuvre de DESCARTES

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le mot "fer" dans l'oeuvre de DESCARTES Le mot "fermeté" dans l'oeuvre de DESCARTES >>


Partager

Le mot "ferme" dans l'oeuvre de DESCARTES

Echange

Aperçu du corrigé : Le mot "ferme" dans l'oeuvre de DESCARTES



Document transmis par : Sandy12996


Publié le : 27/8/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Le mot
Zoom

 

  DISCOURS DE LA METHODE, Première partie.

 et, pensant qu'elles ne servaient qu'aux arts mécaniques, je m'étonnais de ce que leurs fondements étant si fermes et si solides, on n'avait rien bâti dessus de plus relevé.

Puis, pour les autres sciences, d'autant qu'elles empruntent leurs principes de la philosophie, je jugeais qu'on ne pouvait avoir rien bâti, qui fût solide, sur des fondements si peu fermes ;

  DISCOURS DE LA METHODE, Seconde Partie.

 mais on voit bien que plusieurs font abattre les leurs, pour les rebâtir, et que même quelquefois ils y sont contraints, quand elles sont en danger de tomber d'elles-mêmes, et que les fondements n'en sont pas bien fermes.

 ainsi, au lieu de ce grand nombre de préceptes dont la logique est composée, je crus que j'aurais assez des quatre suivants, pourvu que je prisse une ferme et constante résolution de ne manquer pas une seule fois à les observer.

  DISCOURS DE LA METHODE, Troisième partie.

Ma seconde maxime était d'être le plus ferme et le plus résolu en mes actions que je pourrais, et de ne suivre pas moins constamment les opinions les plus douteuses, lorsque je m'y serais une fois déterminé, que si elles eussent été très assurées :

 car, outre que j'avais soin de conduire généralement toutes mes pensées selon les règles, je me réservais de temps en temps quelques heures, que j'employais particulièrement à la pratiquer en des difficultés de mathématique, ou même aussi en quelques autres que je pouvais rendre quasi semblables à celles des mathématiques, en les détachant de tous les principes des autres sciences que je ne trouvais pas assez fermes, comme vous verrez que j'ai fait en plusieurs qui sont expliquées en ce volume.

  DISCOURS DE LA METHODE, Quatrième partie.

 et toutefois, afin qu'on puisse juger si les fondements que j'ai pris sont assez fermes, je me trouve en quelque façon contraint d'en parler.

 et remarquant que cette vérité, “    je pense, donc je suis “   , était si ferme et si assurée, que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques n'étaient pas capables de l'ébranler, je jugeai que je pouvais la recevoir sans scrupule pour le premier principe de la philosophie que je cherchais.

  DISCOURS DE LA METHODE, Cinquième partie.

 Je suis toujours demeuré ferme en la résolution que j'avais prise de ne supposer aucun autre principe que celui dont je viens de me servir pour démontrer l'existence de Dieu et de l'âme, et de ne recevoir aucune chose pour vraie qui ne me semblât plus claire et plus certaine que n'avaient fait auparavant les démonstrations des géomètres ;

 De plus, je voudrais qu'on leur fît considérer que la grande artère et la veine artérieuse sont d'une composition beaucoup plus dure et plus ferme que ne sont l'artère veineuse et la veine cave ;

  LA DIOPTRIQUE, DISCOURS SECOND, DE LA REFRACTION.

 En sorte que, d'autant que les petites parties d'un corps transparent sont plus dures et plus fermes, d'autant laissent-elles passer la lumière plus aisément :

  LA DIOPTRIQUE, DISCOURS NEUVIEME, LA DESCRIPTION DES LUNETTES.

 Mais pour rendre la chose plus exacte, il vaudra encore mieux qu'il y soit tenu ferme par un ou deux petits ressorts en forme de bras, qui sortent du châssis de la lunette.

 Pour le tuyau KLM, il doit être de quelque matière assez ferme et solide, afin que les deux verres enchâssés en ses deux bouts y retiennent toujours exactement leur même situation.

  LES METEORES, DISCOURS TROISIEME, Du sel.

 et les parties du sel, ayant pénétré de pointe en même façon dans les pores des chairs qu'on veut conserver, non seulement en ôtent l'humidité, mais aussi sont comme autant de petits bâtons plantés çà et là entre leurs parties, où demeurant fermes et sans se plier, elles les soutiennent, et empêchent que les autres plus pliantes qui sont parmi, ne les esarrengent en les agitant, et ainsi ne corrompent le corps qu'elles composent.

  L'HOMME.

La figure de l'humeur marquée L, qu'on nomme l'humeur cristalline, est semblable à celle de ces verres, que j'ai décrits au traité de la Dioptrique, par le moyen desquels tous les rayons qui viennent d'un certain point se rassemblent à un autre certain point, et sa matière est moins molle, ou plus ferme, et cause par conséquent une plus grande réfraction, que celle des deux autres humeurs qui l'environnent.

  LE MONDE OU TRAITÉ DE LA LUMIERE, Chapitre III, De la dureté et la liquidité.

 Et après avoir remarqué les plus grands qui font les jours, les mois et les années, je prends garde que les vapeurs de la terre ne cessent point de monter vers les nuées et d'en descendre, que l'air est toujours agité par les vents, que la mer n'est jamais en repos, que les fontaines et les rivières coulent sans cesse, que les plus fermes bâtiments tombent enfin en décadence, que les plantes et les animaux ne font que croître ou se corrompre, bref qu'il n'y a rien, en aucun lieu, qui ne se change.

  MEDITATIONS METAPHYSIQUES, Abrégé des six méditations suivantes.

 mais parce qu'en les considérant de près, l'on vient à connaître qu'elles ne sont pas si fermes ni si évidentes, que celles qui nous conduisent à la connaissance de Dieu et de notre âme ;

  MEDITATIONS METAPHYSIQUES, Première Méditation.

 et dès lors j'ai bien jugé qu'il me fallait entreprendre sérieusement une fois en ma vie de me défaire de toutes les opinions que j'avais reçues auparavant en ma créance, et commencer tout de nouveau dès les fondements, si je voulais établir quelque chose de ferme et de constant dans les sciences.

  MEDITATIONS METAPHYSIQUES, Méditation Seconde.

 Archimède, pour tirer le globe terrestre de sa place et le transporter en un autre lieu, ne demandait rien qu'un point qui fût ferme et immobile.

  MEDITATIONS METAPHYSIQUES, Méditation Quatrième.

 Car, encore qu'elle soit incomparablement plus grande dans Dieu, que dans moi, soit à raison de la connaissance et de la puissance, qui se trouvent jointes avec elle et qui la rendent plus ferme et plus efficace, soit à raison de l'objet, d'autant qu'elle se porte et s'étend infiniment à plus de choses ;

  MEDITATIONS METAPHYSIQUES, REPONSES DE L'AUTEUR AUX SECONDES OBJECTIONS.

 C'est pourquoi, ne sachant rien de plus utile pour parvenir à une ferme et assurée connaissance des choses, que si, avant de rien &eacut...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Le mot "ferme" dans l'oeuvre de DESCARTES" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Le mot "ferme" dans l'oeuvre de DESCARTES

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit