NoCopy.net

Les mots sont-ils l'essence des choses ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les mots sont-ils forcement entre nous et le ... Les mots sont-ils pour la pensée une conditi ... >>


Partager

Les mots sont-ils l'essence des choses ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les mots sont-ils l'essence des choses ?



Publié le : 13/11/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Les mots sont-ils l'essence des choses  	?
Zoom

Problématique

Le langage est composé de mots qui sont les signes des objets de notre connaissance. Face à l'impossibilité d'utiliser en permanence la définition monstrative d'un objet en le montrant du doigt, l'homme a du recourir a des signes phonétiques et écrits pour pouvoir se faire comprendre d'autrui. Cependant face à la multiplicité des langues et à la sempiternelle évolution du langage, comment peut on associer de façon certaine un mot donné et l'objet qu'il désigne?

PLAN

I Les mots comme signe de l'objet

         Les mots sont des signes utilisés par le langage pour désigner un objet . Ils sont chacun rattaché à une idée d'objet, une catégorie, un genre et sont nécessaires à l'homme pour communiquer. C'est uniquement dans un langage commun que l'homme peut se faire comprendre d'autrui car la communication de conscience à conscience est impossible.

II Le signifiant et le signifié

         Cependant plus qu'un simple palliatif, le mot se veut signifiant d'un objet précis, cependant un même mot peut se rattacher à une multiplicité de signifiés. Si je dis « cette table «, je parle d'une table précise cependant le mot table peut être appliqué à toutes les tables existantes. L'objet est unique mais le signe est multiple.

III Les mots comme phénomènes

            Un mot ne désigne donc pas précisément une chose, il ne fait que s'en rapprocher pour être compréhensible par mon interlocuteur. Les mots sont donc la manifestation de la chose chez moi à travers le langage en tant que phénomène. Devant l'absence d'une langue universel qui serait innée à chaque homme et serait parfaite les hommes ont du accorder ensemble des signes pour se comprendre et pallier à la mythique condamnation de la tour de babel. 



         Cependant plus qu'un simple palliatif, le mot se veut signifiant d'un objet précis, cependant un même mot peut se rattacher à une multiplicité de signifiés. Si je dis « cette table », je parle d'une table précise cependant le mot table peut être appliqué à toutes les tables existantes. L'objet est unique mais le signe est multiple.   III Les mots comme phénomènes               Un mot ne désigne donc pas précisément une chose, il ne fait que s'en rapprocher pour être compréhensible par mon interlocuteur. Les mots sont donc la manifestation de la chose chez moi à travers le langage en tant que phénomène. Devant l'absence d'une langue universel qui serait innée à chaque homme et serait parfaite les hommes ont du accorder ensemble des signes pour se comprendre et pallier à la mythique condamnation de la tour de babel.     Lectures utiles   Foucault, les mots et les choses Merleau Ponty, Phénoménologie de la perception Rousseau, Essai sur l'origine des langues Saussure, cours de linguistique générale   Textes utiles Bergson Si [...] les fourmis, par exemple, ont un langage, les signes qui composent ce langage doivent être en nombre bien déterminé, et chacun d'eux rester invariablement attaché, une fois l'espèce constituée, à un certain objet ou à une certaine opération. Le signe est adhérent à la chose signifiée. Au contraire, dans une société humaine, la fabrication et l'action sont de forme variable, et, de plus, chaque individu doit apprendre son rôle, n'y étant pas prédestiné par sa structure.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Les mots sont-ils l'essence des choses  	? Corrigé de 1290 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les mots sont-ils l'essence des choses ?" a obtenu la note de : aucune note

Les mots sont-ils l'essence des choses ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit