NoCopy.net

NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< NIETZSCHE: Cause et effet NIETZSCHE: Qu'est-ce en fin de compte que l' ... >>


Partager

NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ?



Publié le : 17/4/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ?
Zoom

Nietzsche est connu comme l’un des philosophes qui a bousculé la philosophie occidentale. Ses thèses sont souvent considérées comme provocantes et sont parfois pensées comme fascistes( notamment la défense des forts contre les faibles). En tout cas, sa doctrine contient plusieurs nouveautés. Dans ce texte, il entreprend de détruire l’image de la philosophie qu’a la foule mais aussi les philosophes dans l’histoire eux-mêmes. Pour lui, le philosophe doit être pleinement dans la vie. Mais le philosophe ne doit-il pas se retirer pour pouvoir réfléchir sur le monde ?

 



En fait, la foule a longtemps méconnu le philosophe ; elle l'a confondu tantôt avec l'homme de science et le savant idéal, tantôt avec le mystique exalté qui s'enivre de Dieu, se détache de ses sens et s'éloigne du « monde ». Aujourd'hui, lorsqu'on entend dire de quelqu'un qu'il vit « en sage » ou « en philosophe », l'éloge ne signifie guère plus que ceci : « c'est un homme avisé et prudent, qui se tient à l'écart ». Pour le populaire, la sagesse est une espèce de fuite, un moyen et un art de tirer son épingle d'un jeu dangereux ; mais le vrai philosophe - n'est-ce pas notre sentiment mes amis ? - mène une vie « non-philosophique » et « non-sage », avant tout une vie imprudente ; il assume le fardeau et le devoir des cent tentatives, des cent tentations de la vie : il se risque continuellement lui-même, il joue le jeu dangereux. NIETZSCHE

• Le philosophe n'est pas un homme « prudent «. Il doit, selon Nietzsche, vivre dangereusement, c'est-à-dire risquer sa vie dans le combat pour la vérité.
• « il se met lui-même en jeu « : il doit se surmonter lui-même, faire preuve d'héroïsme. Cf. « J'appelle héros celui qui s'est fixé un but au regard duquel il ne compte plus ; l'héroïsme, c'est la bonne volonté de sombrer soi-même « (Ainsi parlait Zarathoustra).



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ?	Corrigé de 1476 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ? " a obtenu la note de : aucune note

NIETZSCHE: Le philosophe doit-il risquer sa vie ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit