LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on définir le devoir comme ce qui nous c ... Sommes-nous responsables moralement, non seul ... >>


Partager

La notion de loi a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La notion de loi a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien ?



Publié le : 23/3/2004 -Format: Document en format HTML protégé

La notion de loi a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La notion de loi a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien ?




Mais on semble croire parfois que, le monde restant ce qu'il est, des lois différentes de celles qui le régissent actuellement pourraient lui être imposées. Cette conception est absurde : la loi, n'étant que l'expression de la nature des choses, suit nécessairement cette nature. Sans doute, le physicien ne constate les lois que comme un fait contingent : il ne les déduit pas, « more geometrico », comme une conséquence nécessaire de la nature des choses ; car cette nature lui est encore inconnue. Mais de ce que les lois physiques sont contingentes pour le chercheur, il ne s'ensuit pas qu'elles soient contingentes en elles-mêmes. Un jour viendra d'ailleurs où, la physique étant devenue déductive, ses lois paraîtront nécessaires au savant lui-même qui les rattachera, comme une conséquence nécessaire, à la nature même des choses. On ne peut pas davantage opposer à l'universalité et à la nécessité des lois physiques les faits dans lesquels l'homme empêche l'application de l'une d'entre elles. Il ne l'empêche, en effet, qu'en réalisant, conformément à d'autres lois, des conditions naturelles dans lesquelles cette loi ne s'applique plus : on ne commande à la nature qu'en lui obéissant. La nécessité de la loi morale r paraîtra peut-être plus difficile à admettre : la moralité impliquant la liberté, comment la loi morale peut-elle nécessiter ? Aussi bi,én le moraliste dit-il, non qu'elle nécessite, mais qu'elle est nécessaire. L'homme n'est pas forcé de s'y conformer : il peut la violer.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1470 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La notion de loi a-t-elle la même signification pour le moraliste et pour le physicien ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit