LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Nouveaux contes extraordinaires A peine les â ... Nouveaux contes extraordinaires nouveau et ai ... >>


Partager

Nouveaux contes extraordinaires Mais plus il implorait la pitié, plus ceux qui l'écoutaient se refusaient à lui montrer la moindre compassion.

Anthologie

Aperçu du corrigé : Nouveaux contes extraordinaires Mais plus il implorait la pitié, plus ceux qui l'écoutaient se refusaient à lui montrer la moindre compassion.



Publié le : 11/4/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Nouveaux contes extraordinaires
Mais plus il implorait la pitié, plus ceux qui l'écoutaient se refusaient à lui montrer la moindre compassion.
Zoom

Nouveaux contes extraordinaires
Mais plus il implorait la pitié, plus ceux qui l'écoutaient se refusaient à lui montrer la moindre compassion.
Ces courtisans abjects craignaient que l'on suspectât même leur pensée, tant ils redoutaient d'être désagréables
au sublime shah.
Fatteh-Ali se résigna à mourir.
--Tue-moi promptement, dit-il à l'oreille du chiaoux.
Mais celui-ci avait des ordres. Il faut, comme nous l'avons dit, quand le bourreau persan empale un condamné
à mort, qu'aucune des parties vitales ne soit lésée par l'introduction du fer dans le corps. Or, il est de l'habileté
du bourreau d'embrocher le patient par le côté du ventre et de faire pénétrer la broche épouvantable dans la
poitrine, sans qu'elle touche au coeur et aux poumons, et il faut que la broche ressorte par le cou sur l'un des
côtés de l'épine dorsale. Il est peu de chiaoux qui aient assez d'habileté pour arriver à un résultat pareil: celui
qui remplissait ces fonctions sous le règne du grand shah Mirza Mohamed passait pour très-adroit.
Nous renonçons à raconter de quelle horrible façon fut accomplie l'exécution inhumaine de Fatteh-Ali.
Tout d'un coup la foule put voir l'infortuné redressé, la tête en l'air; ses cris n'avaient pas cessé depuis le
commencement du supplice. Pour comble de raffinement de cruauté, le visage de Fatteh-Ali fut badigeonné
de miel, et il demeura exposé toute la journée, par une chaleur torréfiante, aux incessantes piqûres des
mouches qui lui dévoraient les joues, la bouche, les yeux, le nez et les oreilles.
La nuit vint, et la foule, qui avait peu à peu déserté le lieu de l'exécution, se retira dans ses maisons
respectives.
Il ne resta plus, au pied de l'échafaud, qu'un soldat chargé de veiller sur le martyr, dont la voix s'éteignait peu
à peu, mais que la vie n'avait pas encore abandonné.
A un moment donné, le soldat s'endormit, et l'on eût pu voir émerger d'une des portes du palais une femme qui
s'avança à pas légers du côté de l'endroit où Fatteh-Ali agonisait.
Quand elle fut près de l'échafaud, elle se précipita sur le moribond et lui planta hardiment un poignard dans le
coeur.
--Merci, Amina! avait murmuré Fatteh-Ali au moment où celle-ci levait le couteau.
--A mon tour! s'écria la jeune fille qui se frappa en pleine poitrine et tomba morte su...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Nouveaux contes extraordinaires Mais plus il implorait la pitié, plus ceux qui l'écoutaient se refusaient à lui montrer la moindre compassion." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit