LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Puis-je faire confiance à mes sens ? Ce qui ne peut s'acheter est-il dépourvu de v ... >>


Partager

L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?



Publié le : 4/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?
Zoom

■    Mots clés

•    opinion : du latin opinio, « croyance « ; opinari, « opiner « = dire son avis, adhérer, consentir.
En philosophie, opinion = doxa (terme grec). C'est une forme de connaissance pratique et empirique qui s'oppose, chez Platon, à la connaissance intelligible de la pensée dialectique, scientifique. C'est un type de connaissance inférieure, bien que Platon admette l'existence de l'opinion droite, connaissance vraie qu'on ne peut justifier.

•    nécessairement : inéluctablement, inévitablement. Ce qui est nécessaire ne peut pas être autrement qu'il est.

•    tort : défaut, erreur. Avoir tort : ne pas avoir la raison de son côté —> être dans l'erreur.



Aussi trouve-t-on chez Descartes une magnifique définition de la méthode : « Par méthode, j'entends des règles certaines et faciles, grâce auxquelles tous ceux qui les observent exactement ne supposeront jamais vrai ce qui est faux, et parviendront sans se fatiguer en efforts inutiles, mais en accroissant progressivement leur science, à la connaissance vraie de tout ce qu'ils peuvent atteindre. « « Règles pour la direction de l'esprit « (IV). La méthode garantit donc :

  • La certitude (l'élimination de l'erreur) ;
  • La facilité et l'économie d'efforts ;
  • La fécondité et l'augmentation progressive des connaissances ;
  • La sagesse, en ce sens que l'homme qui s'y soumet atteindra la connaissance de tout ce qu'on peut humainement savoir. Resterait à dire pourquoi Descartes ressent le besoin de créer une méthode, applicable à tous les objets de connaissance, après vingt-trois siècle de science et de philosophie. La première partie du « Discours « en fournit l'explication, qui se présente comme une biographie intellectuelle. Descartes y expose ce qui l'a poussé à sortir des sentiers battus, c'est une véritable crise de l'éducation qui est le signe d'une crise de civilisation. Bon élève dans un excellent collège, Descartes découvre avec consternation que tout ce qu'on lui propose, quelles que soient son utilité et sa richesse, n'est bâti « que sur du sable et de la boue «. Le doute s'immisce dans son esprit : alors qu'il a été éduqué par les meilleurs maîtres, sa recherche d'une certitude échoue. Il cherchait, et l'éducation lui promettait « la connaissance claire et assurée de tout ce qui est utile à la vie «, mais il se trouve « embarrassé de tant de doutes et d'erreurs, qu'il me semblait n'avoir fait aucun profit, en tâchant de m'instruire, sinon que j'avais découvert de plus en plus mon ignorance «. L'échec de la tradition pousse donc Descartes à trouver par lui-même et une connaissance vraie, et la méthode qui y conduit.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 9051 mots (soit 13 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "L'opinion a-t-elle nécessairement tort ?" a obtenu la note de :

8 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit