LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ostpolitik panafricanisme >>


Partager

palestinienne, Autorité

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : palestinienne, Autorité



Publié le : 4/4/2013 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
palestinienne, Autorité
Zoom


1   PRÉSENTATION

palestinienne, Autorité, appellation désignant l’« autorité intérimaire palestinienne de l’autonomie « en charge de l’administration politique, économique, sociale et culturelle des Territoires palestiniens de la bande de Gaza et de Cisjordanie, créée en septembre 1993.

2   LES ACCORDS DE WASHINGTON : LA NAISSANCE DE L’AUTORITÉ PALESTINIENNE

L’Autorité palestinienne voit le jour à la suite des accords de Washington (ou Oslo I), signés le 13 septembre 1993 entre l’État d’Israël, qui occupe les Territoires palestiniens depuis la guerre des Six-Jours en 1967, et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). La Déclaration de principes sur les arrangements intérimaires « d’autogouvernement « prévoit notamment le retrait progressif des troupes israéliennes de la bande de Gaza et de Cisjordanie ainsi que l’établissement d’une autorité et d’une autonomie palestiniennes limitées. Une période de six ans (jusqu’en 1999) est définie pour mener à leur terme les négociations relatives au statut des Territoires palestiniens. Les prérogatives respectives de l’Autorité palestinienne et de l’État d’Israël quant à l’administration de ces territoires sont également déterminées par les accords d’Oslo I, puis revues à l’occasion des accords d’Oslo II (1995). Voir Territoires palestiniens.

3   FONCTIONNEMENT DE L’AUTORITÉ PALESTINIENNE

Si l’essentiel du budget de fonctionnement de l’Autorité palestinienne est dédié à la sécurité intérieure des Territoires palestiniens placés sous son administration, son rôle principal est de mener les négociations avec Israël concernant la création d’un État palestinien.

L’Autorité palestinienne est gouvernée par un pouvoir exécutif et un pouvoir législatif.

3.1   Le pouvoir exécutif

Au moment de l’institution de l’Autorité palestinienne, le pouvoir exécutif est confié à un président — le président de l’OLP, Yasser Arafat, est élu à ce poste en janvier 1996, à l’issue des premières élections populaires. L’exécutif est par ailleurs composé de plusieurs ministères : Sécurité, Gouvernement local, Justice, Finances, Commerce, Travail, Information, Télécommunications, Santé, Logement, Éducation, Sports, Religion. Certains ministères disposent de structures semi-gouvernementales telles que le Conseil palestinien pour le Développement et la Reconstruction, en charge de la gestion de l’aide internationale apportée aux Palestiniens.

En 2003, sous la pression internationale, Yasser Arafat se voit contraint de nommer un Premier ministre. La création d’un poste de Premier ministre entraîne une révision de la Constitution, approuvée à une très large majorité par l’organe législatif. Elle est analysée comme une étape importante en faveur de la séparation des pouvoirs au sein de l’Autorité palestinienne et du renforcement des institutions démocratiques.



Signaler un abus


Ressources Gratuites


Le corrigé du sujet "palestinienne, Autorité" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit