NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment le roman peut il être un moyen d'accè ... Résistance et contestation face au capitalism ... >>


Partager

En partant des textes du corpus, vous vous demanderez si la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'a imiter le réel. Vous vous appuierez aussi sur vos lectures personnelles et les oeuvre étudiées en classe

Echange

Aperçu du corrigé : En partant des textes du corpus, vous vous demanderez si la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'a imiter le réel. Vous vous appuierez aussi sur vos lectures personnelles et les oeuvre étudiées en classe



Document transmis par : ousseiny47018


Publié le : 6/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

En partant des textes du corpus, vous vous demanderez si la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'a imiter le réel. Vous vous appuierez aussi sur vos lectures personnelles et les oeuvre étudiées en classe
Zoom

Le texte étudié est tiré de la nouvelle d'Honoré de Balzac : Le Chef-d'oeuvre inconnu paru en 1832. Le narrateur nous présente Nicolas Poussin, un jeune peintre ambitieux se rendant au domicile d'un fameux peintre de cour : le Maitre Porbus. Nicolas arrive sur le palier et y fait une rencontre perturbante. Le narrateur nous fait ainsi le portrait d'un personnage plus ou moins ambigu.
 L'intérêt du texte est d'intriguer le lecteur. En effet, nous nous demandons qui est ce personnage ambigu : se révèlera-t-il un complément ou un adversaire dans les événements qui ne vont pas manquer de se produire dans l'extrait étudié ?
 Nous analyserons d'abord les moyens mis en oeuvre par le narrateur pour nous décrire avec réalisme cet étrange personnage, puis l'ambiguïté de celui-ci et du lieu énigmatique de cette improbable rencontre.
 
 Tout d'abord le narrateur nous sert de guide. En effet, on peut interpréter ce dernier comme un narrateur pédagogue puisqu'il nous enseigne l'interprétation. À partir de ce moment, nous changeons de point de vue, ce n'est plus Nicolas Poussin le jeune homme qui s'exprime, mais Balzac. Il les marque par ses impératifs « imaginez «, « mettez «, « entourez «, « jetez «. Le narrateur nous offre ainsi plusieurs étapes mais qui malgré elles ne donnent pas selon lui le résultat escompté : « vous aurez une image imparfaite de ce personnage «. Ces formules sont destinées à guider le regard sur ce qui est important, sur ce qui a su retenir l'attention. Balzac nous confie à nous lecteur un travail d'imagination. En outre, la description intervient comme si le lecteur devait créer ce personnage étape par étape comme lors d'une recette de cuisine, et ce grâce aux verbes à l'impératif. Le narrateur nous enseigne également beaucoup de vocabulaire de description, puisqu'il n'oublie aucuns traits et particularités de cet individu inquiétant. Le narrateur sollicite l'imagination du lecteur tout au long de son récit.
 Le narrateur a également une autre particularité : l'omniscience. En effet, dans cet extrait de nouvelles on ne remarque que deux personnages principaux : Nicolas Poussin et grâce au complément du texte un vieillard dénommé Frenhofer. Or le narrateur ne peut être ni le vieillard, le récit y faisant une description approfondie, ni même Nicolas puisqu'il emploie au début de l'extrait « ce jeune homme «. Le narrateur n'est donc pas un narrateur interne puisqu'il n'est pas lui-même un personnage présent. Il n'est pas non plus un narrateur externe puisqu'il connaît les sentiments et les pensées des personnages. Le narrateur externe s'apparente un peu à un réalisateur de cinéma qui filme ses personnages, sans pouvoir commenter ce que pensent ces derniers. On peut donc affirmer que le narrateur est omniscient puisqu'il sait tout au sujet des personnages, des lieux, de l'intrigue... Il peut raconter ce qui se passe simultanément dans deux endroits différents de l'intrigue. Il en sait donc plus que les personnages, et peut même révéler à l'avance au lecteur ce qu'ils vont faire. Ce qui montre qu'il est omniscient c'est qu'il y décrit ce fameux vieillard inquiétant sous toutes ses coutures. A aucun moment dans le texte il n'y a de « je «. Il nous décrit les lieux : « un vieillard vint à monter l'escalier «, « le palier « et il connait les pensées des personnages, en particulier celles de Nicolas qui pourtant ne parle pas : « le jeune homme devina dans ce personnage ou le protecteur ou l'ami du peintre «, « espérant trouver en lui la bonne nature d'un artiste ou le caractère serviable des gens qui aiment les arts «.
 ...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "En partant des textes du corpus, vous vous demanderez si la tâche du romancier, quand il crée des personnages, ne consiste qu'a imiter le réel. Vous vous appuierez aussi sur vos lectures personnelles et les oeuvre étudiées en classe" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit