NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Paul Éluard, Une Leçon de Morale (commentaire ... Un Provençal à Paris - Jean Giono, Les Vraies ... >>


Partager

Paul Éluard, Le Temps déborde: Ma morte vivante

Littérature

Aperçu du corrigé : Paul Éluard, Le Temps déborde: Ma morte vivante



document rémunéré

Document transmis par : Brossard47728


Publié le : 12/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Paul Éluard, Le Temps déborde: Ma morte vivante
Zoom

Vous ferez de ce poème de Paul Éluard, écrit à la suite de la mort subite de sa jeune femme Nush, un commentaire composé. Vous pourrez, par exemple, étudier le thème de la séparation et celui de la mort.



Dans mon chagrin rien n'est en mouvement J'attends personne ne viendra Ni de jour ni de nuit Ni jamais plus de ce qui fut moi-même
 
 Mes yeux se sont séparés de tes yeux
 
 Ils perdent leur confiance ils perdent leur lumière
 
 Ma bouche s'est séparée de ta bouche
 
 Ma bouche s'est séparée du plaisir
 
 Et du sens de l'amour et du sens de la vie
 
 Mes mains se sont séparées de tes mains
 
 Mes mains laissent tout échapper
 
 Mes pieds se sont séparés de tes pieds
 
 Ils n'avanceront plus il n'y a plus de routes
 
 Ils ne connaîtront plus mon poids ni le repos
 
 Il m'est donné de voir ma vie finir Avec la tienne Ma vie en ton pouvoir Que j'ai crue infinie
 
 Et l'avenir mon seul espoir c'est mon tombeau Pareil au tien cerné d'un monde indifférent
 
 J'étais si près de toi que j'ai froid près des autres.
 
 Paul Éluard, Le Temps déborde,
  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 851 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Paul Éluard, Le Temps déborde: Ma morte vivante" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit