NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Lecture analytique : Acte 1, Scène 5 Bérénice ... L'exécutif sous la Vème République. >>


Partager

Pays d'Europe centrale et orientale : une intégration réussi?

Divers

Aperçu du corrigé : Pays d'Europe centrale et orientale : une intégration réussi?



Publié le : 3/3/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Pays d'Europe centrale et orientale : une intégration réussi?
Zoom

Pays d'Europe centrale et orientale : une intégration réussi? (dimension politique et économique).

Sommaire
Sommaire
Introduction
I. la dimension politique de l'intégration des PECO
A. Le nouveau contexte géopolitique de l'union Européenne depuis l'élargissement
1) La nécessaire réforme institutionnelle
2) La question des frontières et de la sécurité
B. La défense européenne: un enjeu politique
1) Le principe du bouclier anti-missile européen
2) L'OTAN
II.la dimension économique de l'intégration des PECO
A. le Constat
1) Constat antérieure à l'entrée des PECO dans la zone de l'UE
2) Constat postérieure à l'entrée des PECO dans la zone de l'UE
B. L'élargissement, un vecteur de la prospérité européenne
1) Les conséquences économiques
2)Le coût budgétaire
C. le bilan économique

Introduction
L'intégration des pays de l'Europe centrale et orientale dans l'union européenne a marqué la fin dune histoire commencé à l'issue de la seconde guerre mondiale et a confirmé ainsi la
réunion de l'Europe.
On constate que les pays d'Europe centrale et orientale (PECO) sont devenus membres de l'union européenne, pour la plupart, en 2004. En effet, on remarque que pour certains pays
dont la Pologne et la Slovaquie leur adhésion s'est effectuée en 2004 et que pour deux pays qui sont la Roumanie et la Bulgarie leur adhésion s'est elle opéré en 2007.
La caractéristique de ces Etats illustrée par la carte est que ces pays d'Europe centrale et orientale présentent tous un défaut de pouvoir d'achat par habitant. En effet, le PIB de ces pays
est très faible en comparaison avec celui des modèles européens occidentaux : notamment en Roumanie et en Bulgarie, états nouvellement membre de l'UE, ou le PIB par habitant
atteint les environs de 20 ce qui est faible en comparaison avec les Pays-Bas ou le Luxembourg ou leur PIB s'élève respectivement à 130 et à plus de 140. De plus, une moyenne de 100
est exigée pour faire parti de l'Union Européenne or, cette moyenne n'est pas respecté ; leur adhésion accrue dont les inégalités déjà considérables entre ces PECO et les Etats de
l'Europe de l'ouest. Les informations qui confirment cette caractéristique sont tout d'abord, l'apparition d'espaces communautaires inégaux favorisant donc la concurrence puis la
relocalisation d'entreprises ou d'industries. Enfin, les conséquences de cette adhésion pour l'union sont différentes, elles rejoignent le cas général qui est la restructuration de l'espace
économique en Europe car on remarque en Pologne un accroissement des produits alimentaires et des exportations qui ont cru de 40% vers les pays de l'Union européenne contribuant
encore une fois à élargir les inégalités.
L'intégration des PECO dans l'union européenne agit aussi sur les disparités socio-spatiales à l'intérieur des PECO. En effet, il est probable que leur adhésion suscite des concurrences
très fortes entre les espaces géographiques des PECO. Ainsi, on risque de constater une déconcentration d'activité économique dans certaines régions et délaissant ainsi des régions
pauvres de misère ce qui accentue le fossé des inégalités à l'intérieur des PECO. On constate que le cout de l'élargissement des PECO fut plus conséquent post-adhésion que
préadhésion pour l'union européenne ; en effet, le cout total préadhésion atteint les 19 967 milliards d'euros soit 0.10% du PNB de l'UE opposé au cout total post-adhésion qui s'élève à
49 520 soit 0.62% du PNB de l'UE. On suppose que les régions attractives économiquement bénéficient plus de subventions que des régions isolés et pauvres sur le plan économique ;
cela montre une fois de plus les disparités socio-spatiales existant à l'intérieur des PECO.
Cette intégration illustre une certaine solidarité entre les Etats membres par exemple le cas de la Pologne où le revenu des paysans a cru de 73% due sous l'effet des subventions à la
modernisation des exploitations agricoles et ou l'accroissement des prix de leurs produits alimentaires est consécutif à l'adhésion. Cependant économiquement ils essayent beaucoup
mais au niveau budgétaire l'Union Européenne ne les aide ...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3184 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Pays d'Europe centrale et orientale : une intégration réussi?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit