NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les « thèses d'avril » de Lénine. La politique extérieure de la Russie et de l' ... >>


Partager

Les paysans et la révolution soviétique de 1917 à 1941 (Histoire)

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : Les paysans et la révolution soviétique de 1917 à 1941 (Histoire)



document rémunéré

Document transmis par : Baptiste47746


Format: Document en format HTML protégé

Les paysans et la révolution soviétique de 1917 à 1941 (Histoire)
Zoom

ANALYSE DU SUJET
 
 • Ce sujet de synthèse a également été proposé dans l 'académie de Strasbourg sous la forme d'un commentaire de document.
 
 • Il est relativement délicat à traiter. Le candidat devra rechercher dans ses connaissances les éléments concernant la politique du pouvoir à l'égard de la paysannerie et son évolution, l'attitude des paysans à l'égard du pouvoir, leurs conditions de travail et de vie.
 
 DÉVELOPPEMENT
 
 Introduction
 
 • Une masse rurale misérable. À la veille de la révolution de 1917, la Russie est encore un pays essentiellement rural : plus de. 75 % de la population active est employée dans l'agriculture. La colonisation progressive de la Sibérie, l'effort de modernisation et de mécanisation ont permis à la Russie d'accroître sensiblement sa production et ses exportations agricoles : elle est devenue un « grenier du Monde «. Ces progrès sont le fait des nobles qui exploitent leurs domaines et surtout des koulaks, nouvelle classe de paysans aisés, épris de progrès et mieux équipés. Mais la grande masse des paysans est composée de paysans pauvres, les moujiks, routiniers, analphabètes, pratiquant une agriculture archaïque. Ils vivent misérablement en cultivant péniblement et avec de médiocres rendements, des lopins de terre exigus ou en louant leur force de travail aux nobles et aux koulaks. Après l'éclatement des mirs, la « lutte des classes « se développe dans les campagnes : les moujiks ont « soif de terre «.
  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2416 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les paysans et la révolution soviétique de 1917 à 1941 (Histoire)" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit