NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La pensée de la mort a-t-elle un objet ? La pensée est-elle impuissante ? >>


Partager

La pensée de la mort est-elle un obstacle au bien vivre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La pensée de la mort est-elle un obstacle au bien vivre ?



Publié le : 6/10/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La pensée de la mort est-elle un obstacle au bien vivre  	?
Zoom

Comment parler d'une pensée de la mort? Que puis-je me représenter de la mort, puisque précisément je ne le suis pas? Je ne puis penser ce terme de mon existence que comme quelque chose d'irréversible, d'inéluctable. Il s'agit là de quelque chose qu'on sait (ça arrive quoi qu'il en soit) mais qu'on ne connaît pas (qu'est-ce qui s'y passe, je n'en sais rien). Du point de vue de la forme, je peux dire que la mort c'est la cessation de la vie entendue au sens biologique (peut-être m'aventurerai-je à en décrire les détails physiologiques), mais après? Je n'expérimente jamais la mort en première personne, ou du moins, rien ne perdure hic et nunc pour en narrer l'aventure. Tout ce que je vois de la mort, c'est celle de l'autre: j'en forge une pensée impersonnelle, une pensée en troisième personne. Et cette pensée semble se borner à décrire l'aspect matériel du phénomène, et non l'expérience subjective sur laquelle fantasme l'humanité tout entière. En quoi cette pensée creuse peut-elle influencer la qualité de mon existence? Selon la manière dont j'envisage ce qu'est ma vie, ce que doit être ma vie, de toute évidence, sa fin n'aura pas le même sens, selon que je la pense précieuse, ou sans valeur. Tant et si bien que le sens de la mort dépend de celui de la vie, et inversement. Pensée de la mort, pensée de la vie: les deux sont liées,si l'on définit la mort comme terme de la vie. Mais si l'on en vient à penser la mort plus en avant, à la définir autrement que négativement (comme ce qui n'est pas vivant), qu'advient-il?



Au lieu de penser à la mort pour donner un sens à ma vie, Nietzsche propose le mythe de l'éternel retour: pour savoir si cette vie que je mène est une vie qui vaut le coût, je dois imaginer si je souhaiterai la vivre encore et encore, et ce à l'infini: l'affirmer en somme un nombre infini de fois. Ce n'est pas le terme de l'existence qui lui donne un sens, et encore moins les fictions compensatrices que l'homme s'invente, cet après utopique: la pensée de la mort est le pire des obstacles à une belle vie, parce qu'en plus de nous en détourner, elle la déprécie aux noms d'ailleurs plus ensoleillé. Les otages d'Horace Que penser au juste du Carpe Diem ( Vis l'instant présent) d'Horace? Peut-on vivre en pensant sans cesse à la mort, comme un spectre qui hante chacun de nos gestes et lui conjure d'avoir un sens bien défini? Ils semblent que nous serions alors des otages perpétuels d'une pensée qui menace de nous reprendre la vie, vivant alors immergés dans le présent, attachés au piquet de l'instant, et faisant nos choix dans l'urgence. La vie d'Horace est une vie précipitée. Sans compter cette peur, pis cette angoisse dans laquelle elle nous plonge à chaque instant de part cette épée de Damoclès qui nous menace. En effet, si la peur a un objet (je sais de quoi j'ai peur, l'étant qui suscite cet affect est là dans une région déterminée), lorsque j'angoisse, c'est l'inconnu qui provoque cet affect: aucun étant présent près de moi ne suscite cela. En ce sens, la mort m'angoisse, parce que je ne sais pas ce qui m'attends auprès d'elle. Le Carpe Diem recréer cette angoisse à chaque instant.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1508 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La pensée de la mort est-elle un obstacle au bien vivre ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit