LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Etude de La Vanité dans les Pensées de PASCAL Etude De Texte (Rousseau, Confessions, Épisod ... >>


Partager

Les Pensées de Blaise Pascal: Etude de l'Homme

Echange

Aperçu du corrigé : Les Pensées de Blaise Pascal: Etude de l'Homme



Document transmis par : Chloee20028


Publié le : 19/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Les Pensées de Blaise Pascal: Etude de l'Homme
Zoom

 

Introduction

 

Les Pensées est une œuvre du philosophe Blaise Pascal, publiée pour la première fois à titre posthume en 1670. De fait, Les Pensées sont issues de papiers retrouvés après sa mort. Y sont réunies des notes qu'il destinait à l'élaboration d'une Apologie de la religion chrétienne. L'œuvre restée à l'état d'ébauche affichait donc un caractère fragmentaire. Le projet de Pascal était non celui de prouver l'existence de Dieu, car il n'y a pas de certitude de Dieu; mais plutôt de démontrer que l'homme ne peut trouver la paix intérieure et le véritable bonheur qu'en acceptant que Dieu lui vienne en aide par le biais de la grâce. Pascal a une vision particulière de l’homme, qu’il perçoit comme essentiellement paradoxal. Ainsi, dans ce recueil, le philosophe s’applique à nous montrer la contradiction fondamentale de la condition humaine ; de fait, il met en exergue la misère de l’Homme sans Dieu et sa félicité avec Dieu. 

Il s’agira pour nous d’étudier quelle figure de l’Homme nous est donnée à voir dans Les Pensées de Pascal. Dans un premier temps, nous verrons en quoi consiste la misère humaine, en montrant pourquoi l’Homme est misérable, pour, dans un second temps, étudier la grandeur de la condition humaine.

 

I- La misère de l’Homme 

 

a) En quoi consiste la misère humaine ?

 

L’Homme n’est pas éternel, c’est une être de passage. Ainsi, il vit en ayant en permanence conscience de sa finitude. Ainsi, l’Homme mène une vie de misère car il ne peut vivre sans la crainte de mourir. Le fragment 22 résume cet état de frustration, « Condition de l’homme. Inconstance, ennui, inquiétude. « Alors, l’inconstance de l’Homme fait son malheur. En effet, ses sentiments sont instables face aux diverses occurrences de la vie. D’ailleurs, le philosophe remarque qu’ « on pleure et qu’on rit d’une même chose «. De plus, nous pouvons noter que l’Homme manque effroyablement de repère, donc que sa condition est, en quelque sorte, précaire. Il est en proie aux doutes et aux questionnements. De fait, l’Homme a des difficultés à trouver un équilibre, une stabilité. Pascal écrit à ce sujet au fragment 64 : « je m’effraie et m’étonne de me voir ici plutôt que là «. Alors, l’être humain se pose des questions qui ne trouvent pas de réponses et est en quête d’une vérité qu’il n’arrive pas à atteindre ; il est impuissant à tout connaître. Les Hommes sont déchus, à cause de la faute adamique. De fait, avant la chute, l’Homme avait accès au bonheur parfait, à la communion avec Dieu. Ensuite, il y a eu le pêché originel, donc la corruption. Le fragment 12 nous indique que « L’ordre de Dieu pour la punition des hommes les a asservis à ces folies «. Il est important de relever que l’Homme est un être vain, et que de la vient tout son mal-être. Aussi, nous semble-t-il essentiel d’étudier en quoi consiste la vanité humaine.

 

b) La vanité de l’Homme

 

Le thème de la vanité est très exploité dans l’œuvre de Pascal, d’ailleurs, « Vanité « est le titre d’une liasse au programme, liasse la plus volumineuse. Pascal va ainsi montrer les souffrances qui découlent de l’omniprésence de cette vanité. En effet, vivre dans un monde dominée par la vanité génère le malheur, la misère. La vanité, c’est tout d’abord le caractère de ce qui est vide, sans intérêt, ou encore ce qui est dépourvu de signification, ce qui est futile, caduque et éphémère. 

 

 1-Les apparences 

 La vanité est un aspect essentiel de la misère de l’homme, car l’homme est dupé par les apparences. Ainsi, au fragment 26, Pascal remarque que « toutes les occupations des hommes sont à avoir du bien […] nous sommes incapables et de vrai et de bien «. Autrement dit, ce sont des choses matérielles qui nous préoccupent, ce qui est inutile et futile. L’Homme a en effet un besoin de reconnaissance, il veut être admiré, et il se préoccupe de l’image qu’autrui à de lui. Ainsi, nous pouvons relever qu’au fragment 34, Pascal explique que « la douceur de la gloire est si grande qu’à quelque objet qu’on l’attache, même à la mort, on l’aime «.  Ainsi, l’apparence régit les rapports sociaux, elle est donc la base de la société. D’ailleurs, Pascal introduit le thème du theatrum mundi, c’est-à-dire que chacun à un rôle à jouer. D’ailleurs, les hommes, donc les acteurs, ont des costumes. Ces costumes définissent leurs statuts. Ainsi Pascal explique-t-il au fragment 41 que « nous ne pouvons pas voir un avocat en soutane et le bonnet en tête sans une opinion avantageuse de sa suffisance «.  

 

2-L’art 

Ensuite, Pascal se questionne sur la vanité de l’art. De fait, l’Homme admire la représentation plutôt que d’en admirer le modèle. Pour Pascal, ce comportement est insensé, on se trompe de sujet d’admiration. Ainsi, notre regard manque de recul par rapport aux choses du monde. Le fragment 37  traduit cette incompréhension de la part de Pascal : « Quelle vanité que la peinture qui admire l’admiration pour la ressemblance des choses dont on admire point les originaux «. 

 

3-Le temps

Nous sommes également vain dans notre perception du temps. En effet, le présent nous blesse, alors, se projeter dans le passé ou dans le futur est un échappatoire. On a peur d’affronter l’instant présent. On s’ancre donc dans le temporel, et nous ne sommes jamais heureux. Nous oublions quelles sont les vrais valeurs de la vie.  Pascal affirme au fragment 43 que « nous ne nous tenons jamais au temps présent «, de plus, il souligne que « nous ne vivons jamais, nous espérons de vivre «.  Ainsi, nous ne savons pas profiter des vrais joies de la vie, car le présent nous échappe totalement. Alors, nous ne sommes pas dans le vrai.

 

4-Le corps

La maladie peut alterner notre jugement. De fait, l’Homme se préoccupe beaucoup de son état physique. Ainsi, la maladie est un principe d’erreur, car il affecte notre entendement. Lorsque notre corps souffre, nos sens peuvent nous tromper et donc nous induire en erreur. C’est le corps qui s’impose à l’Homme et qui perverti ses pensées. En fonction de son état de santé, de veille ou de somnolence, l’homme aura un jugement autre. Au fragment 26, nous pouvons relever :  « Il en est de même de la science car la maladie l’ôte. «.

5-L’imagination

Ainsi, tous les moteurs de notre vie sont superflus. Nous pouvons relever que beaucoup de contingences peuvent altérer notre jugement. Il paraît important de relever que l’imagination joue un rôle primordial dans la misère de l’homme. Nos sens perturbent notre esprit, Pascal remarque qu’il suffit qu’une mouche bourdonne pour que notre concentration soit perturbée. Au fragment 44, il note : « Ne vous étonnez s’il ne raisonne pas bien à présent, une mouche bourdonne à ses oreilles «.  Ainsi, l’Homme est dominé par son imagination, que Pascal appelle « maîtresse d’erreur et de fausseté «, ou encore, « superbe puissance ennemie de la raison «. En effet, même les hommes les plus sages peuvent être victimes de leur imagination. Au fragment 41, Pascal donne l’exemple du philosophe sur une planche en bois au dessus d’un précipice, même s’il est convaincu qu’il ne craint rien, « son imagination prévaudra «.  Ainsi, tous les hommes sont victimes de ce leurre, même les plus raisonnables. Nous sommes tous sous sa domination. Alors, l’imagination est une entrave à notre raison, elle nous empêche d’accéder à la vérité car...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Les Pensées de Blaise Pascal: Etude de l'Homme" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit