LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La sagesse est-elle l'absence de passions? Maîtrisons-nous la technique? >>


Partager

Penser est-ce avoir des idées?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Penser est-ce avoir des idées?



Publié le : 12/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Penser est-ce avoir des idées?
Zoom

 

L’écrivain devant sa page blanche, pense, il cherche une idée, mais dans cette recherche, alors qu’il n’a pas encore d’idée, sa pensée fouille parmi ses souvenirs, ses impressions… La pensée n’est pas faite que d’idées, elle est d’abord une vie psychique, affective.

Cependant, si on cherche à isoler ce qu’est la pensée pure, on verra qu’elle se distingue de la vie mentale, qu’elle est un enchaînement rigoureux d’idées. Certes dans notre esprit, cette pensée pure est toujours mélangée à des images et à des sentiments. Il faudra se demander si la pensée n’est que cette pensée pure ou si elle inclut aussi toutes les composantes de notre vie mentale.

Mais d’autre part, il nous faudra distinguer l’acte de penser qui n’est pas pareil à celui de rêver, ou de laisser aller ses pensées à un enchaînement automatique.

 



On peut dire que les éléments de la pensée sont les idées, mais dans notre expérience, nous mélangeons les images aux idées, c'est selon Platon l'origine de nos erreurs. Nous pensons en jugeant, c'est-à-dire en liant entre elles des idées, mais notre faculté de juger n'étant pas parfaite, nous mêlons des images sensibles à nos jugements et nous nous embourbons dans de la non pensée, nous nous trompons. Contre ces mauvais jugements (les jugements mélangés), Platon cherche à atteindre une pensée pure, qui ne lie entre elles que des idées. 3)      Une pensée libérée : la déduction pure. Les idées sont comme les atomes de la pensée, si elles ne se mélangeaient pas aux impressions du corps, on pourrait espérer une pensée pure et sans erreurs. Celle-ci aurait la forme d'une déduction pure à partir d'idées simples. Leibniz a imaginé cette pensée pure : une fois qu'on aurait trouvé toutes les idées simples, il n'y aurait plus qu'à effectuer un calcul simple pour résoudre un problème.     II : La diversité de la pensée.   1)      L'induction : la pensée vient de l'expérience. A la tradition rationaliste s'oppose la tradition empiriste qui veut que les idées nous viennent des sens, qu'elles n'aient pas une existence séparée, qu'elles appartiennent à la même substance.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 871 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Penser est-ce avoir des idées? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit