NoCopy.net

Que penser de l'expression "chacun pense ce qu'il veut" ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Que penser de l'assertion : "On ne peut arrê ... Que penser de l'expression :"Les lendemains ... >>


Partager

Que penser de l'expression "chacun pense ce qu'il veut" ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Que penser de l'expression "chacun pense ce qu'il veut" ?



Publié le : 27/6/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Que penser de l'expression
Zoom

■ Un constat. Descartes, dans sa Quatrième Méditation, a souligné que nous sommes doués d'une volonté infinie qui nous donne le pouvoir de douter de tout, y compris de refuser la vérité, sans «qu'aucune force nous y contraigne«. En ce sens, chacun a bien en effet le pouvoir de penser ce qu'il veut.
 ■ Le problème. Cependant, ce pouvoir de penser confère-t-il à chacun le droit de penser ce qu'il veut? Et si le droit de penser était reconnu inaliénable, cela signifierait-il pour autant que chacun ait également le droit d'exprimer ce qu'il peut librement penser ? Mais si ce dernier droit était dénié, si, tout en reconnaissant qu'on ne saurait contraindre un individu à penser autrement qu'il ne pense, on l'empêche de s'exprimer, ou encore de s'informer, le pouvoir même de penser ne serait-il pas limité de fait ? Telles sont toutes les questions qu'il nous faut examiner.
 



Comme l'explique Spinoza : « Tout citoyen est non point indépendant, mais soumis à la nation, dont il est obligé d'exécuter tous les ordres. Il n'a aucunement le droit de décider quelle action est équitable ou inique, d'inspiration excellente ou détestable. Tant s'en faut ! L'Etat est, en même temps qu'un corps, une personnalité spirituelle ; la volonté de la nation devant passer, par suite, pour la volonté de tous, il faut admettre que les actes, déclarés justes et bons par la nation, le sont aussi de ce fait par chacun des sujets. Dans l'hypothèse même, où l'un de ces sujets estimerait les décisions nationales parfaitement iniques, il n'en serait pas moins obligé d'y conformer sa conduite. « (Traité politique, III, § 5)■ Cette obligation de se soumettre dans tous les cas aux lois, n'entraîne cependant pas une obligation de reconnaître en conscience le bien-fondé de la loi, puisque, nous l'avons vu, le droit de penser et d'exercer sa raison est un «droit naturel« inaliénable. La conscience humaine, c'est-à-dire le pouvoir d'exercer sa raison, reste et ne peut que rester libre : aucune loi ne saurait empêcher quiconque d'exercer sa raison. La révolte de la raison contre ce qui est déraisonnable n'est ainsi pas un droit, elle est un fait.■ Mais si la révolte physique, violente, ne peut être un droit, elle est, elle aussi, comme nous le montre l'histoire, un fait. En conséquence, le droit doit éviter de commander aucun acte susceptible de susciter la révolte d'un grand nombre de citoyens : le droit édicté par l'autorité souveraine doit être raisonnable pour éviter que cette autorité ne soit renversée et la nation affaiblie ou détruite. C'est la raison pour laquelle, nous dit Spinoza, il est bon que la loi autorise la liberté de pensée et d'expression, afin que chaque citoyen, s'il estime certaines lois injustes ou nuisibles, ait le droit de le faire savoir, de justifier son opinion, et de tenter par les voies légales d'obtenir l'abrogation ou la modification de ces lois, tout en restant tenu de leur obéir tant que cette abrogation ou modification n'ont pas eut lieu.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Que penser de l'expression "chacun pense ce qu'il veut"  	? Corrigé de 2275 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Que penser de l'expression "chacun pense ce qu'il veut" ?" a obtenu la note de : aucune note

Que penser de l'expression "chacun pense ce qu'il veut" ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit