NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Penser par soi-même est-ce s'isoler ? Penser un autre monde est-ce nécessairement ... >>


Partager

Penser par soi-même est-il un devoir ou une illusion ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Penser par soi-même est-il un devoir ou une illusion ?



Publié le : 5/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Penser par soi-même est-il un devoir ou une illusion  	?
Zoom

Penser par soi-même : devoir ou illusion ? C’est une question dont il faut mesurer la réponse dans la mesure où son enjeu est la liberté. La pensée consciente est le propre de l’espèce humaine. Aussi, d’emblée serait-on tentés d’affirmer que c’est le devoir de l’homme que de penser par lui-même, car c’est sa dignité et son humanité qui sont en jeu. Or, il semble y avoir un décalage entre ce qui est en droit et ce qui en fait :
Si l’homme aspire en droit à être libre en pensant par lui-même, s’en donne-t-il les moyens en fait ?
Penser par soi-même est un devoir, il en va de notre qualité d’hommes libres, c’est un devoir moral. Pourtant, le fait de penser par soi-même peut apparaître comme illusoire : nous nous attribuons à dessein ou non des pensées qui ne sont pas les nôtres, notre pensée est déterminée par des causes que nous ne maîtrisons pas. Cela Descartes s’en rend compte. Aussi, tente-t-il d’éradiquer cette illusion. Avec lui, penser par soi-même apparaît comme une véritable conquête.



Or, il y a des pensées que nous ne contrôlons pas comme en témoignent les lapsus. Des pensées inconscientes surgissent dans la conscience indépendamment de notre volonté consciente. Penser par soi-même est à plus d'un titre un exercice difficile. Descartes, qui offre une position hégémonique au « je pense », ne le dément pas. C'est pour lui un long chemin, avec une méthode à suivre :  le doute.   III-             Penser par soi-même : une conquête               Comme en témoignent Le Discours de la méthode et Les Méditations métaphysiques de Descartes, penser par soi-même est un cheminement, une conquête et non un acquis. La démarche cartésienne est de rechercher la vérité. Pour cela, il dit devoir se débarrasser de tous les préjugés qu'on lui a inculqués depuis son enfance. Ainsi, dans ses Principes de philosophie, il énonce : « Comme nous avons tous été enfants avant que d'être hommes, et que nous avons jugé tantôt bien et tantôt mal des choses qui se sont présentées à nos sens lorsque nous n'avions pas encore l'usage entier de notre raison, plusieurs jugements ainsi précipités nous empêchent de parvenir à la connaissance de la vérité ». Pour se débarrasser de ces mauvais jugements, Descartes suggère la méthode du doute.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2064 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Penser par soi-même est-il un devoir ou une illusion ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit