NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le monde devint rêve et le rêve devint monde ... Que pensez vous de cette citation: ouvrez de ... >>


Partager

Que pensez vous de la citation: ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons!" Soulignez l'idée maî"

Citation

Aperçu du corrigé : Que pensez vous de la citation: ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons!" Soulignez l'idée maî"



Publié le : 28/8/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Que pensez vous de la citation: ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons!
Zoom

Analyse du sujet :

-          On remarquera tout d'abord que la citation est de Victor Hugo, qui est un héritier de la philosophie des lumières.

-          On appelle philosophie des lumières un mouvement philosophique né au XVIIIè siècle et qui préconisait la foi dans la raison.

-          La raison serait ainsi le moyen par lequel l'être humain pourrait se détacher des passions.

-          Ce sont les passions qui sont censées nous conduire au crime, car elles empêchent l'homme de se moraliser et d'accéder à un « intérêt bien compris «.

-          L'école est alors à entendre dans le sens du lieu où l'éducation de la raison est rendue possible.

-          De la sorte, plus il y aurait de gens qui seraient éduquée à l'école, moins il y aurait de personnes susceptibles de commettre un crime, et donc de finir en prison.

-          Cela sous-entend que la raison n'est pas répartie entre les hommes de manière immuable à la naissance, mais qu'elle est susceptible de progrès chez tous les êtres humains.

 

Problématisation :

La citation proposée est de Victor Hugo. Digne héritier des Lumières, celui-ci considère que les lumières de la raison doivent se répandre sur le monde pour éclairer l'homme et le sortir des passions tristes. Cette pensée noble doit cependant être elle-même mise en lumière, car il n'est pas évident que le savoir pousse à la moralité, comme il n'est pas sûr que tout un chacun soit capable de comprendre les bénéfices de l'enseignement scolaire. Jusqu'à quel point l'école peut-elle mettre à mal la violence qui semble si naturelle à l'homme ?

 



Aristote lui-même s'étonne que « des esclaves ont des corps d'hommes libres, et des hommes libres des âmes d'esclaves « (Politiques, I, 5, 1254-b) sans en tirer les conséquences. -          D'autre part, elles se focalisent sur un seul facteur comme si ce dernier constituait toute la réalité d'un individu, et omettent peut-être par ce biais les facteurs les plus probants. Le fait par exemple, qu'on puisse trouver une corrélation statistique entre la forte criminalité chez les hommes noirs aux Etats-Unis et la couleur de leur peau ne permet pas d'en inférer qu'un afro-américain est plus enclin au crime qu'un individu à la peau blanche. Cela consisterait à omettre les facteurs sociologiques, historiques, politiques et économiques. -          L'erreur consiste à prendre un état de fait culturel pour une réalité naturelle. Partant du constat que quelque chose est tel qu'il est, on en conclut qu'il est naturel qu'il en soit ainsi. Ce procédé a été accusé de sophisme par Hume qui, dans le Traité de la nature humaine, tome 2, explique qu'il est rationnellement incorrect de passer de propositions qui portent sur ce qui est à des propositions qui portent sur ce qui doit être. Ainsi, on n'a pas le droit de décréter que, quelque chose se présentant d'une certaine façon, cette chose devrait toujours se présenter ainsi. -          Kant rapporte les conséquences de tels sophismes dans son article intitulé Qu'est-ce que les Lumières ? Le sophisme consiste alors à considérer qu'il y a des êtres humains qui sont incapables de se servir de leur entendement, alors qu'en réalité, c'est parce qu'ils sont maintenus dans un certain état  qu'ils en sont rendus incapables.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1834 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Que pensez vous de la citation: ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons!" Soulignez l'idée maî" " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit