NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentaire littéraire rédigé : Victor Hugo ( ... L'étranger, Albert Camus. Incipit : du début ... >>


Partager

La Peste, Lecture analytique de l'incipit : du réalisme au symbolisme

Echange

Aperçu du corrigé : La Peste, Lecture analytique de l'incipit : du réalisme au symbolisme



Document transmis par : Lisa16653


Publié le : 11/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

La Peste, Lecture analytique de l'incipit : du réalisme au symbolisme
Zoom

L’oeuvre commence par un épigraphe (lex) : nm citation d’auteur, en tête d’un livre, d’un chapitre, pour en résumer l’objet ou l’esprit.
 
 « Il est aussi raisonnable de présenter une espèce d’emprisonnement par une autre que de présenter n’importe quelle chose qui existe réellement par quelque chose qui n’existe pas «
 
 Daniel de Foe, (écrivain anglais, auteur de Robin-Son Crusoé, 1719), épigraphe choisi par Camus dans Le Journal de l’année de la peste du même auteur
 
 Sens de cet épigraphe ?:
 - il nous renseigne sur le thème de la narration : l’oppression
 - il indique au lecteur que le récit qui va suivre est la transcription symbolique d’événements réels
 
 PB : En quoi cet incipit conforme aux attentes met-il en relief l’absurdité de la Condition humaine ?
 
 I. LES CARATERISTIQUES CLASSIQUES DE L’INCIPIT :
 
 L’incipit a trois fonctions :
 Faire connaître aux lecteurs le moment, le lieu, les personnages et le sujet de l’action.
 = 1. Présentation de l’univers fictionnel
 
 L’incipit fixe également la question du narrateur (interne/ externe) et la question des points de vue.
 = 2. Présentation du dispositif narratif
 
 L’incipit instaure un rapport entre le narrateur et le lecteur dont il doit capter l’intention, l’intérêt.
 = 3. Fonction captatio benevolentiae
 
 1) La présentation de l’univers fictionnel :
 
 La question du temps : quand ?
 
 - pas de datation précise : 194. : le lecteur ne sait si les événements se sont déroulés en temps de guerre ou après, le roman est situé dans les années 40.
 - Evocation des saisons : « les changements de saisons « l 10 « le printemps « l 10 « pendant l’été « l 13 + antithèse « les beaux jours viennent seulement en hiver « l 15/16
 - L’évocation des saisons précisent la première phrase « le sujet de cette chronique « : suite de faits consignés dans l’ordre chronologique de leur déroulement
 - Elles présentent également la trame temporel du récit : il débute le 16 avril au printemps et se termine un matin d’hiver et l’hiver marquera en effet le retour des beaux jours avec la fin de l’épidémie. (explication de l’antithèse)
 
 La question du lieu : où ?
 
 - ancrage géographique réel : « Oran « « une préfecture française de la côte algérienne « l 4 (où a vécu Camus)
 - Description réaliste du lieu : le narrateur précise l’aspect général de la ville par la tapinose « la ville est laide « l 5 et « d’aspect tranquille « l 5, l’activité principale des habitants : le commerce : « ils s’intéressent surtout au commerce « l 22, l’environnement : « un lieu neutre pour tout dire « l 9
 - Description d’un lieu léthargique : le narrateur insiste sur la banalité, la monotonie : « on s’y ennuie « (l 20), « on s’y applique à prendre des habitudes « l 21 « le même boulevard « l 28
 = Le signe distinctif du lieu semble être son repli sur elle-même.
 
 La question des personnages : qui
 
 - les habitants se caractérisent par l’appât du gain : ils s’intéressent surtout au commerce l 22 « ils s’occupent d’abord (...) des affaires « l 23, « de gagner beaucoup d’argent « l 25/26, « on joue gros jeu «
 = description d’une société matérialiste
 
 - existence routinière organisée autour du travail : « le soir, lorsqu’ils sortent du travail « l 27 « ils se retrouvent à heure fixes dans les cafés « « se promènent sur le même boulevard«
 
 - société conformiste : tout semble réglé comme du papier à musique, même les plaisirs sont planifiés : « très raisonnablement ils réservent ses plaisirs pour le samedi soir « l 25, ils sont d’ailleurs médiocres et d’une grande banalité : « ils aiment les femmes, le cinéma et les bains de mer « l 24. Société qui semble assez masculine
 
 La question de l’action : quoi ?
 
 - Il n’y a pour ainsi dire pas de verbes d’action
 - La composition de l’extrait est descriptive : paragraphe 1 : ancrage spatio-temporel, paragraphe 2 : description d’Oran et de son climat, paragraphe 3 : description des habitants.
 - Impression d’immobilisme : le temps sembl...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La Peste, Lecture analytique de l'incipit : du réalisme au symbolisme" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit