NoCopy.net

Les peuples heureux ont-ils une Histoire ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les pauvres seront-ils toujours parmi nous ... Les pouvoirs de la représentation ? >>


Partager

Les peuples heureux ont-ils une Histoire ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les peuples heureux ont-ils une Histoire ?



Publié le : 14/11/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Les peuples heureux ont-ils une Histoire 	?
Zoom

• Bien déterminer s'il s'agit d' « histoire « au sens de recherche historique, d'historiographie {Historié en allemand) ou
 d'histoire au sens de la « réalité historique « (Geschichte en allemand).
 Dans le cas où l'on retiendrait ces deux sens : d'une part bien les distinguer; d'autre part rechercher lequel de ces deux sens serait le plus significatif quant au sujet proposé.
 • L'histoire comme non-lieu du bonheur.
 Voir notamment Leçons sur la philosophie de l'histoire de Hegel (Vrin), p. 100 : « Les pages de bonheur sont, dans l'histoire, des pages blanches. «
 • Il est sans doute plus facile de commencer la réflexion sur les « implicites « du sujet en partant d'une interrogation sur la conception de l'histoire incluse dans la citation. On peut en particulier commencer par se demander ce qui, dans ce qu'on appelle « l'histoire « (selon ses différentes conceptions et ses différents « domaines «), peut être lié ou non à la question du bonheur.
 • Ne pas manquer, en retour, de tenter de délimiter la conception du bonheur impliquée dans cette maxime; ce qui conduira à un nouvel affinement de la réflexion engagée pour « l'histoire «.
 • Ces différentes délimitations (mettant par là même en évidence d'autres appréhensions de l'histoire et du bonheur) devraient permettre de « discuter « de façon quelque peu fondée non la maxime elle-même mais « la conception de l'histoire et du bonheur impliquée par cette maxime «.



Entre les moyens et la fin, le particulier et l'universel, la passion et la raison, la disproportion est flagrante. C'est donc nécessairement le premier élément qui est sacrifié au profit du second. « Ce n'est pas l'Idée qui s'expose au conflit, au combat et au danger ; elle se tient en arrière hors de toute attaque et de tout dommage et envoie au combat le particulier de la passion pour s'y consumer. On peut appeler ruse de la raison le fait qu'elle laisse agir à sa place les passions en sorte que c'est seulement le moyen par lequel elle parvient à l'existence qui éprouve des pertes et subit des dommages » (p. 129). Aussi, en ce qui concerne la raison, la ruse n'est pas comme d'ordinaire le contraire ou même le complément de la force. « La raison est aussi rusée que puissante » (Logique, p. 614). Pour Hegel, c'est seulement au sein de l'État que les hommes peuvent mener une existence pleinement rationnelle. « L'individu selon l'Esprit, le peuple, pour autant qu'il s'articule en soi, est un tout organique ; nous le nommons État » (R.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Les peuples heureux ont-ils une Histoire 	? Corrigé de 3231 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les peuples heureux ont-ils une Histoire ?" a obtenu la note de : aucune note

Les peuples heureux ont-ils une Histoire ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit