NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on accorder la diversité et l'unité des ... Peut-on accuser quelqu'un de trop réfléchir ... >>


Partager

Peut-on accorder une valeur positive à l'oubli ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on accorder une valeur positive à l'oubli ?



Publié le : 8/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on accorder une valeur positive à l'oubli	?
Zoom

 

  • Angles d'analyse

 
 ® Pour les massacres commis sous nos yeux en silence, nous exigeons un devoir de mémoire : comme si garder à l'esprit la présence de la barbarie pouvait nous empêcher de la laisser se reproduire à nouveau. C'est qu'il y a en effet une force, une puissance de l'oubli : il est comme le Léthé, le fleuve qui emporte aux Enfers, dans le royaume des morts, et qui efface les traces du souvenir. Mais quand le traumatisme empêche la vie, n'est-ce pas sagesse que de savoir oublier ?
 ® Au premier sens du mot, vertu signifie la force physique, le courage, la sagesse. On parle de vertu « curative «, par exemple, à propos d'une chose qui renferme un principe susceptible d'avoir des effets sur une pathologie. Il s'agira donc ici de définir en quel type de vertu consiste l'oubli s'il est bien une vertu de la pensée.
 ® Nous serons nécessairement amener à définir l'essence, la nature et la fonction de l'oubli, afin, précisément, de pouvoir donner une juste réponse à la question. De la même manière, il est tout à fait concevable de dire qu'il y a une vertu de l'oubli, sans pour autant affirmer qu'il s'agit d'une vertu de la pensée. La pensée elle-même devra donc être expliciter dans sa définition contextuelle. Car si par pensée on appelle conscience, peut-être alors y a-t-il obstacle à définir l'oubli comme positif.
  
  

  •  Problématique

  
 L'oubli, dans ce qu'il comporte d'ignorance et d'inconscience, peut-il être considéré comme un acte positif de la pensée, en tant qu'il sera curateur ou bénéfique pour la vie d'un sujet ? Il faut donc s'interroger sur la fonction de l'oubli tout autant que sur sa nature. Appartient-il à la pensée en tant que telle ? En quel sens peut-on et même doit-on entendre « valeur positive « ? Un travail de définition rigoureux est ici requis.
 



La pensée elle-même devra donc être expliciter dans sa définition contextuelle. Car si par pensée on appelle conscience, peut-être alors y a-t-il obstacle à définir l'oubli comme positif.     Problématique   L'oubli, dans ce qu'il comporte d'ignorance et d'inconscience, peut-il être considéré comme un acte positif de la pensée, en tant qu'il sera curateur ou bénéfique pour la vie d'un sujet ? Il faut donc s'interroger sur la fonction de l'oubli tout autant que sur sa nature. Appartient-il à la pensée en tant que telle ? En quel sens peut-on et même doit-on entendre « valeur positive » ? Un travail de définition rigoureux est ici requis. Plan 1) La force de l'oubli : effacement et absence L'oubli et la mort = Dans L'Antiquité grecque, Léthée est une divinité, l'Oubli, qui donne son nom ai fleuve qui sépare le Tartare (le fond des Enfers) et les Champs Elysées (là où séjournaient les âmes vertueuses) : durant leur trajet, les âmes boivent de ses eaux pour oublier les circonstances de leur vie ; celles qui sont destinées à une nouvelle existence terrestre y boivent pour perdre tout souvenir de la mort. L'oubli est ainsi ce qui garantit la séparation entre la vie et la mort en évitant que le souvenir de la vie ne vienne hanter les morts, et que le souvenir de la mort ne soit un obstacle à la vie. L'oubli a donc une « vertu » au sens premier de ce mot : une force (virtus) ; force d'effacement, disparition, il est comme une seconde mort.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2238 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on accorder une valeur positive à l'oubli ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit