LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on apprendre a aimer l'art ? Peut-on apprendre à juger du beau ? >>


Partager

Peut-on apprendre à juger de la beauté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on apprendre à juger de la beauté ?



Publié le : 8/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on apprendre à juger de la beauté 	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Peut-on apprendre à juger de la beauté ?



Pour qu'il soit possible d'apprendre à juger le beau, il faut déjà que le beau soit une affaire de jugement, ce qui n'a rien d'évident. Un jugement vrai, autant que possible, rend compte d'un état de chose. Le problème qui se pose est donc celui de savoir si la beauté est un état de chose, ou plutôt quelque chose qui relève de notre « état d'âme «.

I – La beauté est-elle un état de chose ?

Par ailleurs, que le beau soit objectif ou non, nous jugeons que telle ou telle chose est belle ou non : c'est là un fait. Autrement dit, notre jugement peut très bien ne pas être fondé, mais pourtant il est bien réel. Il y a donc quelque chose comme des critères subjectifs ou objectifs qui nous poussent à juger.

II – Comment jugeons-nous du beau ?

 



Il affirme immédiatement : « si vous vous demandez comment un enfant apprend « beau », « magnifique », etc., vous trouvez qu'il les apprend en gros comme des interjections. » Le mot beau est utilisé de la même manière que lorsque nous disons « aie ! » quand nous nous sommes fait mal. Il se substitue à un geste. Pour prendre un autre exemple, face un « beau » paysage, nous pouvons indifféremment sourire ou ouvrir de grands yeux béats, ou dire « ouah ! », ou encore dire « c'est beau ! ». Dans tous les cas, nous manifestons notre approbation. Ce qui donc importe, ce sont les circonstances dans lesquelles le mot « beau » est utilisé. Par conséquent, la beauté n'est en aucune manière une affaire de jugement. Lorsque nous disons « c'est beau ! » nous ne jugeons pas d'une qualité objective de quelque chose mais nous manifestons notre approbation dans une certaine situation. Le beau, dans cette perspective, n'est pas un état de chose.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1813 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on apprendre à juger de la beauté ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit