LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on apprendre à mourir ? Peut-on apprendre à sentir ? >>


Partager

Peut-on apprendre à penser par soi-même ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on apprendre à penser par soi-même ?



Publié le : 11/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

Contrairement à l'opinion, pour qui ces deux verbes « apprendre « et « penser « sont incompatibles, la philosophie, tout au long de son histoire, revendique la sauvegarde du « métier « de penser. Ainsi Hegel dans l'introduction à son Encyclopédie, renoue avec Platon pour marquer l'importance du métier en philosophie dénonce une double illusion dans le refus d'un « apprendre à penser « : « On accorde, écrit-il, que pour confectionner un soulier, il faut l'avoir appris et s'être exercé, bien que chaque homme disposant d'un pied, en possède la mesure et grâce à des mains, l'habileté naturelle pour ce métier. Ce n'est qu'en philosophie, pense-t-on, que des études et des efforts ne sont pas indispensables. « Dès lors, on peut légitimement se poser la question : apprend-on à penser ? Ne faut-il pas radicaliser le paradoxe propre à cette question ? S'il n'y a de véritable apprendre que l'apprendre à penser, car on ne pense que des pensées et non des imaginations ou des représentations intellectuelles, alors apprendre, n'est-ce pas véritablement développer par soi-même ce qui est en soi-même, et non être soumis à l'instruction d'un maître, ou à la contrainte d'une opinion ?

 



Quand on demande à un l'homme de la rue s'il faut apprendre à penser, on entend dans la majeure partie des cas que cela est inutile car la pensée est une chose innée dont l'homme est naturellement accompagné dès sa naissance. Cependant cette opinion est aux premiers abords contestable car elle n'envisage la pensée que comme un tout qui n'est pas susceptible de distinctions. Or, il est nécessaire de distinguer deux sortes de pensée : la pensée en tant que sensation ou sentiment, et la pensée en tant que réflexion. C'est principalement la pensée réfléchie, qui constitue la pensée au sens strict, que nous allons traiter. En effet, la pensée, sensation ou émotion, semble être innée et ne pas s'apprendre à proprement parler, même si toute sensation est toujours relativement construite. Pour cela, prenons l'exemple le plus anodin du bébé : il a spontanément un sentiment de bien-être ou de malaise ; il semble sujet à certaines émotions telles la gaieté, qu'il exprime par le rire ; quand on l'éloigne de sa mère, il pleure car il se sent mal à l'aise. Cette pensée sensation n'est pas spécifique à l'homme, elle est commune à lui et à l'animal. En revanche, la pensée réflexion est propre à l'homme (opposition à l'animal). La pensée réflexion est la faculté intellectuelle ayant pour objet la connaissance : le fait de penser implique la production d'idées, de jugements. La pensée, c'est l'activité de l'esprit qui nous permet de comprendre.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2506 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on apprendre à penser par soi-même ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit