LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on concevoir un Etat sans violence ? Peut-on concevoir une humanité sans techniqu ... >>


Partager

Peut-on concevoir un société sans morale ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on concevoir un société sans morale ?



Publié le : 10/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on concevoir un société sans morale	?
Zoom

La société désigne un ensemble d’individus liés par des relations d’interdépendance. On peut parler dans ce sens de sociétés animales (les abeilles), mais ce qui distingue les sociétés humaines est que les relations d’interdépendance y sont réglées par des institutions conventionnelles (le droit, la justice). Contrairement aux sociétés animales, une société humaine ne peut donc pas fonctionner sans normes instituées. Mais la société humaine doit-elle nécessairement comporter en plus des règles légales des normes morales ? La morale comme le droit, se présente comme une théorie de l’action humaine, qui ne se contente pas de décrire l’action mais établit les normes qui permettent de déterminer ce qu’elle doit être. Mais alors que dans une perspective juridique une action est bonne à partir du moment où elle est conforme aux lois en vigueur, la morale considère également l’intention de l’agent. Ainsi l’action bonne selon la morale ne sera pas seulement celle qui respecte la loi, mais celle qui a été accompli par devoir. On peut penser que la société ne requiert pour son bon fonctionnement que le fait que soient respectées les lois en vigueur, sans que l’intention de l’agent doive être orientée sur le devoir. En effet lorsque les actions des hommes sont réglées par la législation, la liberté de chacun ne risque pas d’empiéter sur celles des autres, et la coexistence des individus, donc la vie en société, est possible. En ce sens une société sans morale serait concevable. Mais la société véritablement humaine requiert plus que la simple possibilité de la coexistence des individus, elle commence lorsque les hommes recherchent en commun un bien vivre qui permet l’épanouissement de leur dimension rationnelle. Dans cette perspective les intentions qui gouvernent leurs actions doivent être prise en compte. Donc une société véritablement humaine ne peut pas être concevable sans morale. Pourtant il faut souligner que la morale ne se réduit pas à un ensemble de valeurs supposées absolues et que l’homme devrait respecter passivement. La morale peut au contraire être conçue comme un ensemble de valeurs créées par l’homme.



Une société véritablement humaine permet la réalisation du bien vivre selon la raison, et ne peut pour cela se passer de morale               Nous avons vu qu'une société sans morale était concevable, au sens où le droit suffit à assurer la coexistence pacifique des membres de la société. Mais une telle société serait-elle véritablement humaine. Ne doit-on pas penser qu'une société humaine devrait permettre à ses membres plus que de ne pas se nuire les uns aux autres, mais devrait leur permettre de  se réaliser pleinement comme êtres humains ? Or Aristote considère que l'homme est par essence un animal rationnel. L'animalité désigne le genre auquel appartient l'homme, la rationalité sa différence spécifique (c'est-à-dire ce qui le distingue des autres animaux). Or pour se réaliser pleinement, l'homme doit exprimer ce qui le caractérise en propre, donc ne pas vivre seulement comme un animal, mais vivre de manière rationnelle. C'est la raison pour laquelle Aristote écrit dans les livre I, ch. 1 et 2 de La politique, que la cité a pour fin non pas seulement l'entretien de la vie mais le bien vivre, c'est-à-dire une vie conforme à l'excellence de l'homme (qui lui permette de réaliser son essence rationnelle). Si pour réaliser son essence rationnelle l'homme a besoin de la vie en société, c'est donc que l'homme est aussi par essence un animal politique. Mais en quoi la vie en société permet-elle la réalisation de la rationalité de l'homme ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1653 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on concevoir un société sans morale ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit