Peut-on donner un sens au travail?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le travail peut-il être autre chose que le m ... Le travail a-t-il une fonction sociale? >>


Partager

Peut-on donner un sens au travail?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on donner un sens au travail?



Publié le : 14/2/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Peut-on donner un sens au travail?
Zoom

 

Analyse du sujet :

  • Peut-on : implique une capacité. On s’interroge ici sur la possibilité de donner un sens au travail. Le sens n’est donc pas inhérent au travail mais lui vient de l’extérieur. C’est le regard que l’on porte sur le travail qui lui donne son sens.
  • Sens : = à la fois signification et direction. Le sens du travail, c’est le message que le travail incarne et les valeurs qu’il transmet. De plus, qui dit sens dit but, fin ultime visée. Le sens c’est ce qui justifie l’existence ou le bien fondé d’un élément particulier, ici, le travail.
  • Travail : racine latine : trepalium, instrument de torture. Cette notion est vaste et évolue selon les époques historiques. Le travail définit un large panel d’activités humaines socialement rentables : il peut désigner une activité professionnelle rémunérée autant que l’apprentissage de l’écolier. C’est une activité qui transforme la nature et qui est productrice de valeur. Elle joue un rôle économique et social en tant qu’elle met les hommes en relation. Le terme « travail « est donc problématique en soi : puisqu’il désigne plusieurs activités sociales, on peut s’interroger sur sa signification propre, qui varie selon son sens, c’est-à-dire en fonction de ce qui est entendu par ce mot. Il s’agit donc de définir plus précisément ce concept au cours de l’analyse.

Problématique :

Le sens du travail s’élabore par rapport à l’homme. Si la fin visée par le travail est bonne, c’est-à-dire bénéfique pour l’homme en tant qu’elle contribue à son élévation, alors on peut donner un sens au travail. Le sens du travail dépend de sa finalité.

De plus, la question du sens du travail est en rapport avec sa nécessité. Il est nécessaire d’établir une distinction entre travailler pour vivre et travailler pour bien vivre. De ce point de vue, on peut se demander si et en quel sens le travail est nécessaire à l’homme.

 



    Proposition de plan :   1- le travail : une nécessité aliénante : Si la finalité du travail c'est la survie, si le travail est pur alimentaire, s'il vise simplement à satisfaire les besoins, alors il est absurde. Conception de la Grèce antique. Le travail, expression de la misère de notre condition, asservissement à la nécessité, tâche aliénante réservée aux esclaves. Ceux-ci sont considérés comme les instruments qui libèrent de la nécessité du travail. Pour préserver sa liberté et pour s'épanouir, il ne faut pas travailler car le travail détourne des autres activités, il empêche de devenir humain (avoir le temps de s'instruire, de philosopher, de s'occuper de la politique etc. ). Thèse confirmée par la technique moderne : les machines accomplissent les tâches répétitives ou aliénantes et l'homme peut se consacrer à autre chose. Il est libéré. Distinction entre le loisir (otium) qui a sa fin en lui-même et le travail (negocium) qui est une production en vue de produire quelque chose. Aristote : le travail est l'activité humaine la plus proche de l'animalité.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Peut-on donner un sens au travail?	Corrigé de 2870 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on donner un sens au travail? " a obtenu la note de : aucune note

Peut-on donner un sens au travail?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit