LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on être heureux sans travailler ? Peut-on être inconscient, quelles en sont le ... >>


Partager

Peut-on être heureux sans vertu ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on être heureux sans vertu ?



Publié le : 15/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on être heureux sans vertu 	?
Zoom

Notre sujet pose implicitement le problème des rapports entre bonheur et vertu en termes de condition. Ainsi, peut-on être heureux sans vertu ? Autrement dit, la vertu est-elle une condition du bonheur ? Il est ainsi possible que la vertu soit une condition nécessaire mais non suffisante : la vertu permettrait le bonheur, mais pas à elle toute seule. À l’inverse, il est concevable que la vertu ne soit une condition ni nécessaire ni suffisante du bonheur, auquel cas il serait possible d’être heureux sans être vertueux. Toutefois, afin d’envisager pleinement ces rapports, il nous faut établir clairement ce que l’on peut entendre par vertu et bonheur. Ainsi, qu’est-ce qu’être vertueux et en quoi cela est-il (ou non lié) à la problématique du bonheur ? Dès lors, comment le bonheur peut-il se définir ? Est-ce en rapport avec la morale ou l’éthique (la vertu) ou bien d’une autre manière ?



En effet, nous avons vu que pour Épicure, le bonheur est ataraxie, c'est-à-dire absence de troubles de l'âme. Nous avons vu, avec Kant, que le bonheur, en tant que projet individuel, était contraire à la vertu et que la morale ne devait pas de se déterminer selon une quête personnelle du bonheur. Mais il ne faut pas oublier pourquoi la vertu semble s'identifier au bonheur, du moins nous y conduire ou nous en rendre dignes. Si l'on se demande désormais si l'on peut être heureux sans vertu, c'est par rapport à ce qu'implique la vertu dans notre conception du bonheur. Expliquons ce qu'il faut entendre par-là. Si Épicure faisait de la vertu la condition nécessaire et suffisante du bonheur, c'est qu'elle est accomplissement d'une qualité propre et l'élimination des troubles qui me perturbent. En cela, il s'agit d'une vision individualiste du bonheur. Ce que lui ont reproché les stoïciens. En effet, pour eux et, on le pressent, c'est le cas pour Kant, l'homme doit vivre dans la Cité, parmi les autres hommes. Aristote le disait quand il remarquait que l'homme est un « animal politique » (de polis, cité).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1902 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on être heureux sans vertu ?" a obtenu la note de :

5.1 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit