Peut-on etre l'historien de son temps ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on etre l'ami du genre humain ? Peut-on être libre avec les autres ? >>


Partager

Peut-on etre l'historien de son temps ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Peut-on etre l'historien de son temps ?



Publié le : 16/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Peut-on etre l'historien de son temps 	?
Zoom

 

L'historien est celui qui à travers le récit des événements du passé, analyse, classe et étudie ce passé. L'histoire dont il s'agit n'est pas fantaisiste ou anecdotique, elle n'est pas l'effet d'une inspiration artistique, littéraire mais l'effet du travail d'une raison, d'une construction intellectuelle. L'historien qui étudie l'histoire et qui en propose une connaissance rationnelle et objective, mobilise une certaine méthodologie. L'historien n'est donc ni un simple chroniqueur ni un simple recenseur des événements.

L'histoire est une discipline qui porte sur un passé, un temps révolu, temps dont l'historien précisément n'est pas le contemporain. Le passé est en effet, un critère majeur pour la définition de l'histoire, comme enquête. Pourtant, l'historien qui se penche sur son temps n'a-t-il pas toutes les données à disposition pour son étude? N'a-t-il pas une vision globale là où les autres n'ont qu'une vision fragmentaire basée sur des rares documents? De plus, tout historien est marqué par la mentalité de son époque. Dès lors, l'historien qui prend l'actualité comme objet d'étude n'a-t-il pas les mêmes contraintes que les autres historiens?

 



L'historien doit mettre à distance de l'histoire, du passé pour pouvoir l'observer et l'analyser. Il est, en effet, impossible d'analyser son objet quand on y participe encore. Le rôle de l'historien est donc de déchiffrer, d'expliquer et de comprendre le passé. C'est pour cela qu'il prend des distances par rapport à son objet et ne peut dès lors connaître son propre temps. Dans ses leçons sur la philosophie de l'histoire, Hegel affirme que l'historien ne fait pas que rapporter les événements, en être témoin. Il insiste sur l'insuffisance de l' "histoire originale", c'est-à-dire de la simple chronique événementielle établie par le témoin direct des événements. L'historien ne veut pas rapporter, il veut comprendre. De même, Marrou définit l'histoire comme la "connaissance du passé humain" et dans cette expression il insiste sur le terme connaissance, qui n'est ni narration, ni récit. Connaître pour l'historien, c'est "s'élever au-dessus de la poussière des petits faits, de ces molécules dont l'agitation en désordre a constitué le présent pour y substituer une vision ordonnée, qui dégage les lignes générales, des orientations susceptibles d'être comprises." Il n'y a donc d'histoire que rationnelle, que s'il y a reprise active du passé par l'historien.


  1. L'historien a une profusion de documents à sa disposition
  2. On ne peut avoir de recul sur ce qui se passe dans notre présent
  3. Aucun historien ne peut être totalement objectif

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Peut-on etre l'historien de son temps 	? Corrigé de 2011 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Peut-on etre l'historien de son temps ?" a obtenu la note de :

5.4 / 10

Peut-on etre l'historien de son temps ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit